• Ziguinchor/Visite Reine d’Espagne ce mercredi : Pour le respect du droit des femmes
  • Sénégal/AIBD : Au-delà du principe de la continuité
  • Sénégal/AIBD : Un hub aérien et un pôle économique
  • LES MOTOS "JAKARTA", PREMIÈRE CAUSE DES CAS D’ACCIDENT DANS LA ZONE DE KAFFOUNTINE (GENDARMERIE)
  • Sénégal/Trafic aérien intérieur : Macky Sall annonce la rénovation de cinq aéroports régionaux

Commune d’Adéane/Enda Jeunesse Action : Les enfants exigent une meilleure protection et interpellent l’autorité sur leurs droits

Scoopsdeziguinchor.com : Donner aux enfants l’occasion de dire ce qu’ils ressentent, d’exprimer leur cri de cœur et d’exposer et d’interpeller les autorités par rapport à leurs préoccupations quotidiennes, scolaires, etc. C’est à exercice que se sont consacrés Enda Jeunesse Action et ses partenaires ; et ce, à travers une manifestation organisée le 15 novembre dernier à Baghagha et laquelle a pris les contours d’une journée d’interpellation des autorités locales par les enfants de la commune d’Adéane   

testimg1

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet Renforcement de la bonne gouvernance pour une meilleure protection de l’Enfance avec un accent sur l’éradication de toutes les formes de violence contre l’enfance au Sénégal ; et activité qui fait partie du résultat III du projet sur la gouvernance et qui est appuyée par l'Agence Espagnole de Coopération Internationale de Développement (AECID). A cet effet sous l’égide d’Enda Jeunesse Action, Save The Children et de leurs partenaires, hommes, femmes, notables, autorités municipales, services étatiques,  ONG, associations sportives et culturelles, chefs de village, chefs religieux et coutumiers se sont fortement mobilisés au foyer des jeunes de Baghagha pour partager avec les enfants sur les questions relatives aux droits de ces derniers.

Il s’est agi donc pour Enda Jeunesse Action de mobiliser, dans le cadre de cette activité, les décideurs et leaders locaux afin de les informer et interpeller sur la prise en compte des enfants durant l’élaboration des documents relatifs au plan de développement communal, au budget annuel et au plan annuel d’investissement. Occasion saisie d’ailleurs par les enfants de la commune d’Adéane pour soumettre aux autorités locales un chapelet de doléances relatives à la prise en compte de leurs besoins, de leurs préoccupations quotidiennes, de leurs aspirations, etc. Ibrahima Ka élève en classe de 4ème au CEM de Baghagha et ses camarades interpellent ici leurs autorités municipales par rapport, entre autres, à la question des extraits de naissance, l’accès aux soins de santé, les fournitures et tenues scolaires, l’accès à de meilleurs apprentissages, aux infrastructures et équipements sportifs !  

Une démarche soutenue par Amy Badji. La coordonnatrice d’Enda Jeunesse qui a, quant à elle, axé son intervention sur les formes de violences subies par les enfants à l’école, dans la rue, à la maison ; et ce, de la part de leurs parents et proches. Une manière d’exhorter les adultes et la communauté à protéger les enfants, à s’affairer autour de la protection de l’enfant.  Et de les inviter, en outre, à s’inscrire les enfants à l’école afin de les préserver de toutes les formes de violence.

Des interpellations qui n’ont pas laissé indifférent Yancouba Diédhiou. L’adjoint au maire d’Adéane qui a d’abord apprécié à sa juste valeur cette démarche d’Enda Jeunesse Action et ses partenaires et qui a, selon lui, permis aux enfants de dire leurs problèmes. Ce dernier  qui estime que les enfants doivent être au cœur du système des collectivités locales a également soutenu que sa mairie est plus que jamais disposer à prendre en charge les questions qui ont trait aux maux des enfants ; car convaincu que cette frange de la population rencontre d’énormes difficultés par rapport à ses conditions d’existence, note-t-il.

Peterson Paul qui travaille pour Save The Children en Casamance dans le cadre de ce projet est quant à lui revenu sur le sens et la justification dudit projet. Peterson Paul qui est d’ailleurs d’avis que cette journée d’interpellation des autorités locales par les enfants constitue à la fois un acte citoyen et légitime. Car pour le coordonnateur par intérim du projet au niveau de Save The Children, cela permet aux autorités locales de prendre des décisions et leur permet en outre d’identifier les besoins des enfants afin de  afin de mieux orienter leur stratégie de réponse sur la base de la stratégie nationale de la protection de l’enfant.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2017-12-07 00:20:09
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 727
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)