• Ziguinchor/Tabaski : Un besoin de 23 mille sujets pas encore satisfait
  • Ziguinchor/Visite 1er Ministre au Marché de Tilène : Boune Abdallah Dione annonce la construction d’un marché sous-régional
  • Bignona : BBY enclenche le processus du parrainage de son candidat
  • Ziguinchor/Incendie Marché de Tilène : La Réaction d’Aminata Angélique Manga ministre de l’Economie Solidaire et de la Microfinance
  • Ziguinchor/Incendie Marché de Tilène : La Réaction d’Abdoulaye Baldé Président de l’UCS et maire de Ziguinchor

OPÉRATIONS MILITAIRES DANS LE NYASSIA : « Il faut que cela cesse ! » s’exclame Jean-Marie François Biagui

Scoopsdeziguinchor.COM : Dans un communiqué,  le président du Parti Social-Fédéraliste, Jean-Marie François Biagui, demande la cessation des hostilités entre l’armée et des éléments armés dans l’arrondissement de Nyassia, situé à l’ouest du département de Ziguinchor. Ces hostilités, qui ont démarré vendredi et ayant fait, selon un communiqué de la Dirpa, « un mort et un blessé dans les rangs de l’armée », se poursuivent au moment où nous mettons celui-ci en ligne.

testimg1

« J’ai mal à la Casamance…

Oui ! J’ai mal à la Casamance meurtrie. Mais j’ai surtout mal à la Casamance encore et toujours flouée, jouée, bernée.

Tous les observateurs sérieux de la crise en Casamance sont unanimes pour suggérer, avec une autorité intellectuelle et morale digne de foi, que la tuerie survenue le 6 janvier 2018 dans la forêt classée de Boffa-Bayottes ne saurait aucunement constituer une réponse du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), toutes factions confondues, à la main tendue du président Macky Sall, appelant à la « paix des braves, sans vainqueur ni vaincu ».

Or, les opérations en cours de l’armée nationale, consécutives au drame de Boffa-Bayottes, prennent pour cibles les bases du MFDC réputées répondre de César Atoute Badiate.

Ce ne sont donc pas des opérations de police, mais des opérations militaires, ayant pour but le démantèlement par la violence, c'est-à-dire par la guerre, desdites bases du MFDC.

En témoignent les accrochages autrement plus meurtriers, et ses effets collatéraux autrement plus dramatiques, que d’aucuns ont cru devoir laisser entendre dans leur communication ; des accrochages enregistrés le 3 mars 2018 dans le secteur de Niassia et qui avaient alors opposé une unité de l’armée nationale et des combattants du MFDC.

Peu nous importe, si ce sont des soldats de l’armée nationale ou des « rebelles du MFDC » qui sont ainsi tombés au champ d’honneur. Car, pour nous, tous sont Sénégalais. Et, toujours pour nous, il en sera ainsi aussi longtemps que la Casamance restera dans le giron sénégalais.

Et tout cela, donc, de se produire suite au fameux appel à la « paix des braves, sans vainqueur ni vaincu » du président Macky Sall.

Et tout cela, aussi, de se passer de la manière la plus banale en pleine saison touristique en Casamance, historiquement et particulièrement caractéristique de bouffée d’air pour les opérateurs économiques de la région, notamment ceux du secteur concerné.

Et tout cela, encore, de survenir, comme par enchantement, à quelques encablures des prochaines pluies, habituellement en mai, annonciatrices de la saison des cultures.

Non ! Il faut que cela cesse ! Il faut que cela cesse ! Il faut que cela cesse !

Au demeurant, si la Casamance est sénégalaise, en l’espèce, c’est une opération de police, et seulement de police, dont on a besoin, en vue d’un traitement judiciaire, et seulement judiciaire, du drame de Boffa-Bayottes.

Si la Casamance est sénégalaise, alors préserver à tout prix son économie ou la promouvoir, c’est aussi préserver à tout prix l’économie du Sénégal ou la promouvoir.

Le président Macky Sall ne dit pas et ne saurait penser autre chose quand, tendant la main à ses frères et sœurs du MFDC, il les appelle à la « paix des braves, sans vainqueur ni vaincu ».

C’est en tout cas ce qui justifie, aujourd’hui plus que jamais, la nécessité impérieuse de négociations de paix entre l’Etat et le MFDC. »

Dakar, le 5 mars 2018.

Jean-Marie François BIAGUI

Président du Parti Social-Fédéraliste (PSF)

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2018-03-05 23:48:44
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 796
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)