• Ziguinchor/Maintien des filles à l’école : FAWE mobilise la communauté éducative et valide les plaidoiries de deux Femmes Modèles
  • Bignona/Coopération sud-sud : Le Conseil départemental et la région de Marrakech pactisent
  • Thionck-Essyl/Ansoumana Diémé : « le Blouf a beaucoup de cadres dans tous les secteurs, mais ces derniers ne sont pas bien vus au niveau de leur terroir »
  • Thionck-Essyl/Education : Le Bulu-Ji met le cap sur l’Excellence et célèbre ses illustres lauréats
  • Oussouye : L’édile de Santhiaba Manjacque valide le geste de la Mission Kalambeno et exhibe les projets dans sa commune

Diembereng/Examen du BFEM : Tout a bien démarré à Diembereng comme à Cabrousse

Scoopsdeziguinchor.com : Les potaches du Sénégal aux épreuves du Brevet de Fin d'Études Moyennes (BFEM) de la session normale du premier groupe de juillet 2018. Ce matin, ils ont commencé par une composition française. Au Collège privé Catholique de Diembereng qui abrite un jury, tout comme au Lycée de Cabrousse qui abrite deux jurys, tout a bien débuté et ceci à partir de 08 heures.

testimg1

A Diembereng, le Président du jury, le Principal du CEM Aline Sitoé Diatta d'Oussouye, Pierre Yves Manga, a procédé à une petite cérémonie d'ouverture de la session en des mots forts encourageants pour des candidats avant que des plis ne soient ouverts devant tous. Le jury du CPC de Diembereng qui polarise le collège privé catholique et le collège public a présenté 112 candidats dont 50 garçons et 62 filles. Tandis que le Lycée de Cabrousse comprenant deux jurys. Le premier compte 128 candidats avec 51 garçons et 80 filles. Le deuxième jury compte 129 candidats avec 60 garçons et 69 filles. A noter que dans chacun de ces jurys l'on a enregistré trois absences. Revenant sur la composition française, deux sujets au choix ont été proposés aux candidats. Comme d'habitude, le 1er ayant trait à la culture générale est le suivant : On a tendance à classer les métiers en fonction du genre (homme/ femme) ». Vous justifierez les raisons de cette division du travail, puis vous donnerez votre point de vue sur ce qui doit déterminer l'exercice d'un métier. Le 2e qui est d'une œuvre intégrale s'intitule comme suit « Dans Une si longue lettre de Mariama Bâ, c'est Tante Nabou qui a choisi une seconde épouse pour son fils Mawdo. Après avoir rappelé les raisons de ce choix et ses conséquences, vous donnerez votre point de vue sur l'implication des membres de la famille dans les ménages". Bonne Chance à vous chers candidats!        

Auteur: Timbis SARR
Date de publication: 2018-07-25 00:43:20
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 370
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)