• Ziguinchor/Maintien des filles à l’école : FAWE mobilise la communauté éducative et valide les plaidoiries de deux Femmes Modèles
  • Bignona/Coopération sud-sud : Le Conseil départemental et la région de Marrakech pactisent
  • Thionck-Essyl/Ansoumana Diémé : « le Blouf a beaucoup de cadres dans tous les secteurs, mais ces derniers ne sont pas bien vus au niveau de leur terroir »
  • Thionck-Essyl/Education : Le Bulu-Ji met le cap sur l’Excellence et célèbre ses illustres lauréats
  • Oussouye : L’édile de Santhiaba Manjacque valide le geste de la Mission Kalambeno et exhibe les projets dans sa commune

Weekend de presse régionale à Cap Skirring du 27 au 29 juillet 2018

Scoopsdeziguinchor.Com : Après plus de cinq ans de vie presque inexistante, l’APIC (Association des Professionnels de l’Information et de la Communication de la région de Ziguinchor a jugé nécessaire d’organiser un weekend de presse aux dates de 27, 28 et 29 juillet 2018 à Cap Skirring (La Marsu). Au cours de cette rencontre, le thème portant sur, «Paix et Sécurité, Développement et Intégration sous régionale » a été développé.

testimg1

Prenant la parole, le président de l’APIC, Cheikh Tidiane Cissé a d’abord tenu remercier le Comité pour cette belle initiative prise. Car dit-il « l’APIC ne doit pas mourir parce qu’elle a un rôle primordial à jouer dans le développement global de la région».

Cette position qu’occupe la presse régionale, ajoute-t-il, doit ipso facto l’impliquer et pleinement même dans le processus de développement de cette région qui doit lui être très chère.

Malgré les difficultés qu’elle a traversées ces dernières années avec une absence totale de déroulement d’activités, l’APIC semble bien comprendre sa mission, d’où la convocation de cette rencontre de partage à Cap Skirring qui va servir de prétexte pour rallumer la flamme et prendre à bras le corps les problèmes qui se posent dans la région.

Il s’agit pour l’essentiel des problèmes liés au développement économique, social, mais surtout au retour d’une paix en Casamance. Présentes comme autorités à cette rencontre, le représentant de l’USAID, Monsieur Moussa Sow, Monsieur Ansou Sané, Directeur général de l’ANRAC (Agence Nationale pour la Relance des Activités socio-économiques en Casamance), le maire de Diembéring, Monsieur Tombon Guèye, le premier adjoint au maire de Ziguinchor, Monsieur Seydou Sané. Retenons que dans leurs communications, ces autorités ont pour l’essentiel exprimé leur parfaite adhésion au projet de l’APIC, et ont promis leur accompagnement. Cette prise de décision attendue par les membres de l’association, a été magnifiée après qu’elle ait été tombée par ces derniers.

Reprenant la parole pour faire son exposé, Ansou Sané, Directeur de l’ANRAC parlant de la situation agricole en Casamance, est d’abord revenu sur les fondamentaux qui ont nécessité la création de l’Agence (ANRAC) en 2004 ; ensuite, il axe sa communication sur les difficultés rencontrées sur le terrain pour la réalisation des objectifs assignés à l’Agence, notamment des difficultés nées du conflit. Et parmi, il cite le déplacement des populations, qu’il faut contrôler, la pollution des terres avec les mines anti personnelle, le relogement et l’intégration des populations revenues mais surtout, l’insertion des combattants qui ont renoncé à l’aventure et le vol de bétail qui est devenu un phénomène récurrent dans le Balantacounda.

Cependant, malgré cet espoir, des suggetions n'ont pas manquées ;  notamment celles avancées par Seydou Sané, premier adjoint au maire de Ziguinchor qui pense que pour permetttre à l'ANRAC de réussir sa mission, il faut intégrer tous les projets de développement se trouvant en Casamance à l'ANRAC. Poursuivant, il invite l'ANRAC à faire partie du corps de controle des projets s'activant  en Casamance, les membres du MFDC ; surtout confier le pole de développement de la Casamance à l'ANRAC.

Mais aussi, il faut signaler la présence de Yoro Dia, grâce à qui l’organisation du weekend est possible. Prenant la parole et invoquant la question de la paix en Casamance, Monsieur Dia invite le gouvernement du Sénégal à offrir une porte de sortie aux combattants des différentes fractions. Seul gage selon lui de parvenir à cette paix.

Auteur: Sana SADIO
Date de publication: 2018-07-28 14:06:06
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 460
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)