• Ziguinchor/Atelier sur le Projet VLF au Sénégal : Répondre aux besoins et aux priorités des organisations féminines
  • Sedhiou/Journée du 8 mars : Mimi Touré a inspiré les femmes de Marsassoum
  • Marsassoum : Avec un score de 58%, le Diassing a donné le ton pour la réélection de Macky Sall
  • Ziguinchor/Election Présidentielle : Réaction Ousmane Sonko candidat de la coalition Sonko Président
  • Bignona/Réélection Macky Sall : Mamina Kamara multiplie les initiatives et mobilise

Casamance/72 Heures des Jeunesses de la Casamance : Pour sa contribution au développement de la région, Kassofor Sembé mise sur la jeunesse sportive et culturelle

Scoopsdeziguinchor.com : « Kassofor Sembé », (L’union fait la force en languie diola) ! Une association mise sur les fonds baptismaux par la quadruple championne d’Afrique de judo et présidente de l’association « Kassofor Sembé » Hortense Diédhiou ; et une structure dont la vocation première est non seulement le développement du sport dans la Casamance naturelle mais également de mener des actions à but humanitaire auprès des hôpitaux et des orphelinats au niveau de cette partie sud du pays. Une manière pour Hortense Diédhiou de rendre à cette région tout ce qu’elle lui a tout donné au cours de son riche parcours sportif. Et c’est d’ailleurs tout le sens de l’Organisation depuis 2014 des « 72 Heures des Jeunesses de la Casamance » et dont la marraine cette année est la directrice du Commerce Extérieur Assome Aminata Diatta par ailleurs présidente du Mouvement Jappo Ak Assome  

testimg1

« Sport et paix » ! Tel est le thème de l’Edition 2018 de ces « 72 Heures des Jeunesses de la Casamance ». Cette présente édition qui a eu comme cadre le Stadium Aline Sitoé Diatta a enregistré la présence de plusieurs personnalités et de plusieurs responsables de mouvements de jeunesses et de femmes. Outre l’initiatrice Hortense Diédhiou et la marraine Assome Aminata Diatta qui était accompagnée d’une très forte délégation, cette manifestation était rehaussée par la présence de la reine d’Oussouye Alice Oumaye Diédhiou, de la coordonnatrice régionale du RESECA Fatou Kiné Badji, des représentants de la famille du judo et des mouvements sportifs et associatifs, des proches de la championne d’Afrique, etc. Un événement à relents sportifs et culturels.

Il s’est agi pour l’Association « Kassofor Sembé » à travers ces « 72 Heures des Jeunesses de la Casamance » de mobiliser les jeunes venus de divers horizons et de les sensibiliser par rapport à des thèmes d’actualité ; tels la paix, la santé, l’entrepreneuriat, la formation, etc. D’ailleurs plusieurs invités de marque ont magnifié cette belle initiative de de l’Association « Kassofor Sembé » et de sa présidente Hortense Diédhiou qui a fini, par sa vision et par son engagement, de pactiser, disent-ils, avec la jeunesse de sa Casamance natale. La marraine Assome Aminata Diatta, la reine d’Oussouye Alice Oumaye Diédhiou et la coordonnatrice régionale du RESECA n’ont d’ailleurs pas tari d’éloges à l’endroit de leur sœur Hortense Diédhiou qui ne cesse d’œuvrer en outre, à travers ses actes et ses actions, pour le développement de la Casamance. Alice Oumaye Diédhiou la reine d’Oussouye justifie sa présence à cette manifestation et témoigne !

La coordonnatrice régionale du Réseau des Sénégalais pour l’Emergence de la Casamance (RESECA)  a à son tour félicité l’initiatrice de cet événement en l’occurrence Hortense Diédhiou pour sa contribution au développement économique et social de la Casamance. Fatou Kiné Badji qui, face à la presse, s’est également appesantie sur les objectifs du RESECA.

Pour la quadruple championne d’Afrique de judo et présidente de l’association « Kassofor Sembé », il s’est agi à travers l’organisation de cette manifestation socioculturelle et sportive de rendre à la Casamance et au pays tout entier tout ce qui a été consenti pour sa modeste personne. Une mobilisation des jeunesses casamançaises dont l’objectif est de donner également une nouvelle impulsion au judo au niveau local et de favoriser l’éclosion de nouveaux champions au niveau de ces disciplines sportives. Face à la presse, Hortense Diédhiou est d’ailleurs revenue sur le sens et la justification de sa démarche, ses ambitions et ses perspectives, le choix de la marraine, sur le développement du sport dans sa région natale, la paix en Casamance, etc.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2018-12-25 14:36:11
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 207
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)