• Bignona/Réélection Macky Sall : Mamina Kamara multiplie les initiatives et mobilise
  • Casamance : La PFPC satisfaite de l’engagement des candidats à appliquer leur mémorandum une fois élu
  • Ziguinchor : Ali Haidar dénonce l’indifférence des politiques par rapport aux questions environnementales
  • Casamance : Ousmane Sonko promet, une fois élu, de sortir ses « frères » du maquis
  • Casamance/Audition : Idrissa Seck s’engage à apporter un soutien total à l’entreprise de la PFPC

Ziguinchor/« Bataille du 11 février » : Coalitions BBY et Sonko président prônent l’apaisement

Scoopsdeziguinchor.com : Va-t-on vers une journée de campagne électorale des plus mouvementée à Ziguinchor le 11 février prochain, une date à laquelle le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakar Macky Sall et celui de la coalition Sonko Président Ousmane Sonko vont se croiser dans la capitale du sud ? Un télescopage que d’aucuns qualifient déjà comme gros de dangers, tant l’adversité politique est plus qu’exacerbée par les enjeux de « la bataille de Ziguinchor » entre ces deux coalitions. Et ce, même si on est encore ici, pour l’heure, loin de l’escalade verbale

testimg1

Lundi 11 février 2019 ! Une date retenue par la coalition Bennoo Bokk Yaakar pour la visite du candidat Macky Sall dans le cadre de sa campagne électorale ; et une date également choisie par Ousmane Sonko de la coalition Sonko Président pour aller à la quête des suffrages des Ziguinchorois. Une coïncidence de calendrier qui fait aujourd’hui craindre le pire chez bon d’observateurs de la scène politique sénégalaise. Toutefois du côté des états-majors, le discours pour heure est à l’apaisement, même si chaque camp affûte ses armes pour une démonstration de force le jour j. C’est le cas au niveau de Benno Bokk Yaakar où les militants s’apprêtent à réserver un accueil chaleureux à leur candidat le président Macky Sall. Le Dr Milian Mendy coordonnateur des cadres de Benno Bokk Yaakar à Ziguinchor et président de la commission communication du comité électoral départemental de Ziguinchor confirme : « C’est une opportunité pour les Ziguinchorois de remercier le président de la république par rapport à tout ce qu’il a fait pour la région et la Casamance toute entière. Ce sera un moment de fête, un accueil très chaleureux que nous allons lui réserver et qui nous permettra de montrer aux sénégalais et à la face du monde que nous disons oui au président Macky Sall, comme nous lui avons dit oui lors de l’élection présidentielle de 2012, lors du référendum et lors des législatives ». Pour le Dr Milian Mendy, la coalition BBY n’aura donc pas le temps de s’opposer à qui que ce soit en termes de violence. Suffisant pour le responsable de BBY d’appeler à la sérénité, au calme et sans violence la classe politique du pouvoir comme de l’opposition ; car ce qui est important, a-t-il dit,  c’est le Sénégal.

Du côté de la coalition Sonko Président, c’est le même esprit d’apaisement qui anime les partisans d’Ousmane Sonko. D’ailleurs pour Raphael Bassène responsable de la coalition Sonko  Président à Ziguinchor a tenu à souhaiter la bienvenue au président Macky Sall  dont la venue a toujours été, dit-il, paisible à Ziguinchor. « Si l’on est quand même inquiet aujourd’hui c’est par rapport aux agressions verbales que nous avons subies il y a quelques jours avec le député Cissé Lô et celles physiques subies par nos militants à Saint-Louis » s’empresse-t-il d’ajouter. Et avec ses séries d’agressions c’est comme si certains, comme Cissé Lô, ont intérêt à ce que les élections n’aient pas lieu ici à Ziguinchor, ajoute-t-il. Et M. Bassène de souhaiter que de telles violences ne se reproduisent ce 11 février à Ziguinchor ; car la paix recherchée depuis plus de 30 ans dans cette région est aujourd’hui à son dernier tournant, dit-il. « Cela nous le comprenons bien et nous nous faisons tout pour éviter des affrontements physiques, on ne le souhaite pas. Mais cela ne veut pas dire que si on nous agresse on ne répondra pas » avertit-il. Avant d’inviter les responsables apéristes Ziguinchorois d’éviter de jeter l’huile sur le feu. « S’ils choisissent ce chemin ils trouveront des gens sur leur chemin » martèle M Bassène ; pour qui la Casamance n’a d’ailleurs qu’un seul candidat qui est Ousmane Sonko.

Le Journaliste Mohamed Tidiane Ndiaye, chef du bureau régional de l'Agence de presse sénégalaise (APS) à Ziguinchor, dans ses habits d’analyste politique, apprécie ici cette rencontre de Ziguinchor le 11 février prochain entre la coalition BBY et celle de Sonko Président et que d’aucuns qualifient comme celle de tous les dangers.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-02-08 21:08:05
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 493
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)