• Ziguinchor/suspension des subventions aux supportes des Lions : Le Comité Allez Casa conteste la décision et plaide en faveur du 12ème Gaïndé
  • Ziguinchor : Modou Diagne Fada blanchit Aliou Sall et charge l’opposition
  • Bignona/Journée de l’environnement : Diatock s’est mobilisée pour la cause environnementale
  • PETROLE ET GAZ AU SENEGAL : ENTRE INSINUATIONS ET CALOMNIES ! Dixit Ernest Abou Sambou
  • Casamance/Relance Tourisme : Air Sénégal, le facteur bloquant ?

Casamance/Relance Tourisme : Air Sénégal, le facteur bloquant ?

Scoopsdeziguinchor.com : Augustin Diatta le président du Syndicat d’Initiative pour le tourisme en Casamance a dénoncé ce mardi, au nom des acteurs touristiques de la région, les pratiques peu orthodoxes et aux antipodes de la transparence et de la bonne gouvernance de responsables d’Air Sénégal, accusés de vouloir torpiller le projet du Groupe TUI en Casamance

testimg1

Le président du Syndicat du tourisme de la Casamance intervenait face à la presse par rapport au programme touristique en Casamance. Et tirant à cet effet le bilan de la saison touristique de cette année, Augustin Diatta, estime que celle-ci a été dans l’ensemble une bonne saison. « Et cela fait plusieurs années que la Casamance n’a connues une telle embellie sur le plan touristique » a-t-il indiqué. Des résultats satisfaisants favorisés, selon lui, par plusieurs facteurs combinés dont notamment la politique mise en branle ces dernières années par les autorités étatiques pour la relance du tourisme en Casamance. Et ce, tant sur le plan, dit-il, des infrastructures routières, maritimes qu’aériennes avec le pont Sénégambien, la rotation des bateaux et 4 vols domestiques par jour et les vols internationaux vers le Cap Skirring qui ont assuré d’octobre à avril. C’est dire, argue-t-il, que les choses comment à aller du bon coté en Casamance qui devient de plus en plus fréquentable. Et il en veut en outre pour preuve la participation des opérateurs touristiques cette année dans bon nombre de salons internationaux du tourisme pour la promotion de la destination Casamance ; tels les salons de Madrid, de Paris, de Bruxelles, de l’Italie et du Portugal.

Air Sénégal accusé de saper la dynamique de relance du tourisme en Casamance
 
Et c’est d’ailleurs dans le cadre de ces rencontres que le Groupe TUI leader mondial du tourisme, avec TUI Fly qui s’occupe volet aérien et RUI pour le volet hôtelier, s’est intéressé, à l’en croire, à la Destination Sénégal et plus particulièrement à la Casamance. Et ce, avec un programme de construction, selon lui, de deux grands hôtels de quatre et cinq étoiles à partir du mois de novembre prochain à la Pointe Sarene et pour des vols Bruxelles-Dakar-Cap-Skirring. Pour Augustin Diatta, c’est d’ailleurs pour matérialiser de ce projet que la partie belge s’est déplacée au niveau de la partie sud du pays pour une série de rencontre et d’échanges avec les autorités administratives et les acteurs touristiques de la Casamance. Une dynamique salutaire portée également par les élus politiques de la région et qui s’est poursuivie, poursuit-il, à Dakar avec une rencontre entre les responsables de TUI, les acteurs touristiques de la Casamance et le ministre du transport aérien Alioune Sarr et son staff. Mais seulement voilà ! Ce qui devait être comme une simple formalité dans le cadre de la validation de ce projet s’est révélée finalement comme un fiasco pour les acteurs touristiques de la Casamance et un échec pour la partie belge, dit-il. Car par la suite dans le cadre de ces discussions qui se sont poursuivies avec les collaborateurs du ministre Alioune Sarr,  le Groupe TUI n’aurait pas du tout apprécié, selon Augustin Diatta, les agissements de responsables d’Air Sénégal qui sont aux antipodes des pratiques de transparence et de la bonne gouvernance. « Le Groupe TUI nous a par la suite informé que la rencontre fut un échec car leurs interlocuteurs d’Air Sénégal leur ont demandé de mettre la main à la poche pour la validation du projet, ce qu’ils n’ont guère apprécié. Fâchés, ils ont mis fin aux discussions et sont repartis la même nuit à Bruxelles ». Car pour l’opérateur touristique, autant les hôtels qui seront construits à Mbour seront bénéfiques pour tous les sénégalais, autant les vols Bruxelles-Dakar-Cap-Skirring le seront tout autant pour le pays.  Suffisant pour les acteurs et promoteurs touristiques de la Casamance de s’en remettre au président de la république, qui les a reçus plusieurs fois, pour trouver une solution à cette situation. Des opérateurs qui espèrent voir au mois de novembre prochain aussi bien le démarrage des travaux de construction des deux hôtels à Mbour que le premier vol inaugural Bruxelles-Dakar-Cap-Skirring présidé par le ministre des transports aériens. « Car il n’en est pas question qu’on perde ce projet qui va doper le tourisme en Casamance». Dixit Augustin Diatta.
 

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-05-29 11:38:07
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 75
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)