• Casamance/Disparition de l’Abbé Diamacoune Senghor : 13 ans après, l’unité du MFDC toujours en question
  • Ziguinchor/Randonnée Découverte : Ziguinchor Randonnée Club et Club Dieuppeul Derklé pactisent pour une noble cause
  • Guinée-Bissau : Une armée en mode « rébellion » et maillon faible de la démocratie
  • Ziguinchor/Incendie : La maison du délégué de quartier de Grand-Dakar a pris feu
  • Ziguinchor/Filière anacarde : Aboubacar Camara DG de Cajou D’or liste les difficultés du secteur

Ziguinchor/Journée de réflexion du CEJEM : Le Dr Annette Seck exhorte les femmes à prendre leurs responsabilités

Scoopsdeziguinchor.com : Une politique de développement qui contraste avec la politique politicienne ! C’est ce que prône la directrice de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) le Docteur Annette Seck. Et c’est fort de cette démarche que la présidente du Mouvement « Casamance Emergente, je m’engage » (CEJEM) a exhorté le dimanche dernier les populations plus particulièrement les femmes casamançaises à prendre et à assumer leurs responsabilités par rapport aux questions d’éducation, de formation des jeunes et à leur implication dans le maintien de la cohésion sociale. C’était dans le cadre d’une conférence publique animée par le Pr El Hadj Amadou Fall ; et conférence qui avait pour thème : « La jeunesse au miroir de la culture et du développement »

testimg1

C’est le très populeux quartier Lyndiane qui a été le cadre de cette journée de réflexion et de partage du CEJEM de Ziguinchor qui a pris les contours d’une conférence publique animée par le Pr Amadou Fall et qui a mobilisé les jeunes, les femmes, les notables et plusieurs acteurs politiques de la commune de Ziguinchor. Une rencontre d’échanges et de partage à l’actif de la directrice de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) le Dr Annette Seck, par ailleurs présidente du Mouvement « Casamance Emergente, Je m’engage » (CEJEM). 

Il faut dire que cette rencontre surtout axée sur les questions de développement, a eu également eu des relents culturels avec la présence, coté animation, du groupe artistique local qui a tenu en haleine pendant plusieurs heures toute l’assistance.

Et c’est en alliant ainsi l’utile à l’agréable  que l’assistance a pu s’imprégner des questions de culture et de développement qui concerne surtout la jeunesse. Une assistance composée de militants et sympathisants du CEJEM, d’acteurs politiques et développement, de membres de la société civile et qui a d’abord eu droit à l’exposé de l’éminent professeur Amadou Fall Inspecteur de l’Education à la retraite ; puis au message lancé aux populations notamment aux femmes par le Dr Annette Seck  quant à leur responsabilité sur l’éducation et la formation des jeunes mais aussi sur leur rôle dans le foyer et au sein de la société. Car pour la directrice de la PNA, les femmes doivent en effet aider leurs enfants à croire en eux, en leurs forces, à capitaliser ce qu’ils ont et à les aider à avoir une éducation et une bonne formation. « Et elles ne peuvent le faire que si elles sont autonomes, que si elles ont les moyens financiers qui leur permettent d’accompagner leurs enfants » a-telle martelé face à la presse en marge de cette conférence publique.  Une démarche de construction qui cadre avec sa vison de la politique ; et démarche qui s’inscrit, selon le Dr Annette Seck, dans le cadre d’un dialogue participatif et qui contraste avec la politique politicienne. Une manière également pour la présidente du CEJEM d’exhorter tous les acteurs et les décideurs politiques à aller ensemble pour prendre en charge les préoccupations et les besoins sociaux de base des populations ; à aller ensemble dans la réflexion pour le développement. Car le pays, souligne-t-elle, a besoin de se développer par l’investissement et l’engagement de ses fils. « Personne ne viendra développer ce pays à notre place. Et pour cela nous devons agir sur le capital humain. Et nous devons renforcer le capital humain sur trois axes principaux : la santé, l’éducation et la protection sociale ». Dixit le Dr Annette Seck. La directrice du PNA qui a en outre plaidé pour l’accès à des soins de qualité qui doit être, selon elle, une affaire d’équité ; et plaidé également pour l’accès pour toutes les localités à l’électricité voire un accès équitable de tous aux besoins sociaux de base. Le Dr Annette Seck !

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2020-01-09 23:49:32
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 569
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)