• Casamance : Les Comités Allez Casa s’identifient au 12ème Gaindé et fustigent les agissements de Malamine Tamba et Seydou Sané
  • Bignona/Présidentielle 2019 : Le maire de Sindian Yankhoba Sagna vote Macky Sall
  • Sénégal/Football Ligue I : Le Casa sports en pole position pour le maintien
  • Sénégal/Coupe du Monde 2018 : Derrière les lions, Allez Casa veut conquérir le monde
  • Casamance/Football Ligue I : Pour les deux dernières journées, le Casa doit gagner ou périr

AÏCHA KADHAFI : ET SI ELLE TRAHISSAIT SON PÈRE ?

Scoopsdeziguinchor.Com : Après avoir été la plus fervente de ses soutiens, Aïcha Kadhafi est-elle en passe de lâcher son dictateur de père ? C’est ce qui se murmurerait ces derniers temps à Tripoli. Depuis le discours virulent de Mouammar Kadhafi à la gloire du régime, fin février, elle n’est jamais réapparue en public.
testimg1

Un silence surprenant pour la fille unique du «Guide » autoproclamé, avocate de 34 ans, mère de trois enfants – et désormais destituée de son titre d’ambassadrice de bonne volonté des Nations unies –, qui n’a d’ordinaire pas la langue dans sa poche ! De quoi écorner la légende du clan familial soudé, prêt à sombrer avec le patriarche.

Et elle ne serait pas la seule de la famille à vouloir quitter le navire en perdition : selon «The New York Times », deux de ses frères, Seïf al-Islam et Saadi, organiseraient actuellement, en sous-main, le retrait du pouvoir de leur père pour lui succéder. Recluse avec tout le clan Kadhafi dans le bunker paternel, la blonde égérie de la «Jamahiriya Islamia » se serait-elle lassée de jouer les pasionarias ?

Il est vrai que celle qui a été surnommée la «Claudia Schiffer du désert » passait habituellement plus de temps à l’étranger que dans son pays à se consacrer à son activité favorite : dépenser des fortunes en shopping dans les magasins de luxe de Vienne, de Genève, de Londres et de Paris.

Pas sûr qu’elle se remette au lèche-vitrines de sitôt : accusée par l’opposition d’être un des rouages du système de prédation des richesses du pays, notamment par le biais de fondations utilisées comme couverture, elle pourrait, au même titre que les autres membres du clan, devoir répondre un jour devant la Cour pénale internationale de ses activités sous le régime dictatorial de son père. Comme complice. Silencieuse ou pas.

Source : elle.fr

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2011-04-09 12:30:32
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 27
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)