• Ziguinchor/Maintien des filles à l’école : FAWE mobilise la communauté éducative et valide les plaidoiries de deux Femmes Modèles
  • Bignona/Coopération sud-sud : Le Conseil départemental et la région de Marrakech pactisent
  • Thionck-Essyl/Ansoumana Diémé : « le Blouf a beaucoup de cadres dans tous les secteurs, mais ces derniers ne sont pas bien vus au niveau de leur terroir »
  • Thionck-Essyl/Education : Le Bulu-Ji met le cap sur l’Excellence et célèbre ses illustres lauréats
  • Oussouye : L’édile de Santhiaba Manjacque valide le geste de la Mission Kalambeno et exhibe les projets dans sa commune

Histoire d'un homme qui agresse un Président de la République

Scoopsdeziguinchor.Com : Hermann Fuster, l'agresseur de Nicolas Sarkozy, se livre dans une interview. L'homme qui a récemment agrippé Nicolas Sarkozy lors d'un déplacement dans le sud de la France se confie dans les colonnes du Parisien.
testimg1

Hermann Fuster, 32 ans, agent au conservatoire d'Agen (Lot-et-Garonne), indique que «j'ai décidé que j'allais lui [Nicolas Sarkozy] exprimer mon mécontentement en face».

Chute provoquée par les gardes du corps

«J'ai d'abord tenté de lui serrer la main (...) j'ai voulu lui taper sur l'épaule (...). Au moment où ma main a touché son costume, les gardes postés derrière moi m'ont attrapé et projeté en arrière. Comme tout personne qui bascule en arrière, j'ai tenté de m'accrocher à quelque chose pour éviter de tomber. J'ai donc saisi l'épaulette de Sarkozy en l'entraînant dans ma chute», se souvient Hermann Fuster.

Le fonctionnaire regrette son geste, assure-t-il dans cet article. Condamné à six mois de prison avec sursis et actuellement suspendu de son travail, Hermann Fuster attend aujourd'hui de passer en conseil de discipline dans le conservatoire qui l'emploie.

Vie sociale retrouvée

Cette histoire ne paraît être totalement négative pour le jeune homme: il indique enfin que grâce à cette histoire, «j'ai arrêté de fumer du canabis et je sors davantage avec des amis au lieu de rester seul chez moi».

Répétant qu'il n'est «pas violent», il ne veut pas donner suite «à des sollicitations politiques ou médiatiques. Je n'ai aucune envie de devenir un porte-drapeau de l'antisarkozysme. Je veux juste reprendre une vie normale».

Source : 20minutes.fr

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2011-07-11 10:50:55
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 27
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)