• Oussouye/Entente-Gescod : Un dispositif pilote d’assainissement, pour une économie verte et durable
  • Bignona/Mangoulé : Direct Aid injecte près de 25 millions pour soulager des communautés
  • Mpack/Défilé du 4 avril : L’Ecole de Kung Fu Lami I Ka en mode démonstration
  • Niaguis/Boutoupa Camaracounda : Retour en images sur le défilé du 4 avril à Mpack
  • Ziguinchor : Assome Aminata Diatta ministre du commerce et des PME

Ziguinchor : 2 milliards de FCFA de la Banque Mondiale pour sortir les quartiers périphériques du gouffre.

Scoopsdeziguinchor.Com : La mairie de Ziguinchor a reçu, le week-end dernier une forte délégation de la Banque Mondiale, de l’Agence de développement municipal (Adm) et de l’Agetip, venue voir dans quelles mesures le programme de construction et de réhabilitation des routes communales pourrait être relacé. Ce programme, rappelons-le, avait été signé entre la mairie et la Banque Mondiale depuis Août 2207.
testimg1

D’un montant global de 2 milliards de francs CFA, le programme en question devrait en principe connaître sa phase d’exécution depuis bien longtemps. Seulement, un certain nombre de difficultés liées notamment au retard accusé par la partie municipale, y avait constitué un frein. Ce retard serait causé par le non versement de la caution par cette dernière.

Selon le Maire Robert Sagna, présent à la rencontre entre les bailleurs de fonds et l’équipe municipale de Ziguinchor, si la commune n’a pas pu honoré ses engagements, c’est parce qu’elle traverse une crise liée aux conséquences du conflit en Casamance et au naufrage du bateau le Joola. Les propos justificatifs de l’édile de Ziguinchor ont été compris par M. Christian Diou, représentant de la Banque Mondiale. Il a conséquemment accordé à l’équipe municipale un moratoire tenu secret, pour que toutes les sommes dues puissent être versées à temps afin que les travaux démarrent enfin. Le maire qui a pris bonne note, a promis de s’y employer.

En l’occurrence, ces travaux constituent principalement la construction et la réhabilitation de la voirie urbaine pour un montant de 1.5 milliards de FCFA alors que l’assainissement et l’éclairage public sont estimés à 500 millions de FCFA. Au total, pas moins de neuf (9) axes sont concernés par ces travaux. Axe 1 : Cimetière Goumel – carrefour Banéto ; Axe 2 : Carrefour Banéto – Haute tension ; Axe 3 : Boulevard des 54 m – Ecoles Carrefour Banéto ; Axe 4 : Carrefour Banéto – Hôtel Diola ; Axe 5 : Jonction axe 1 et axe 3 ; Axe 6 : Boullevard 54 m – Marché Baneto – Carrefour Baneto ; Axe 7 : Boulevard 54 m – Croisement axe 6 – Vers Eglise Tilène ; Axe 8 : Route de Peyrissac (BO22) ; Axe 9 : Réhabilitation du rond-point Bélal Ly – Route d’Oussouye (BN 23 et BN 30).

La construction de la voirie urbaine, principalement au niveau des quartiers excentrés, pourrait participer à la relance de l’économie dans la ville très marchande et « carrefour » de Ziguinchor. Car les véhicules pourraient accéder de jour comme de nuit y compris pendant l’hivernage, aux quartiers périphériques de la capitale sud du pays. Ainsi, les exploitants des terres arables situées tout autour de la ville pourraient, eux aussi, écouler leurs produits un laps de temps, sans trop souffrir des caprices des conducteurs de taxis-brousse et des charretiers.

Auteur: Mohamed FAMA
Date de publication: 2009-02-04 02:52:28
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 469
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)