• Ziguinchor : Flore Bongo directrice de l’Alliance Française présente son temple, expose sa vision de la culture et décline la NUIT DES IDEES
  • Bignona/journées culturelles de Finthiock : Le péril du patrimoine culturel diola en question
  • « Si tu n’as rien à dire de plus beau que le silence, alors tais-toi » ! Dixit le Dr Moussa Cissé en guise de réponse à Abdoulaye Makhtar Diop
  • Pierre Atépa Goudiaby Président CCC : « Il est temps que cette crise en Casamance puisse avoir un dénouement heureux »
  • Tuerie de Bofa Bayotte : Le GRPC condamne et recommande

Déluge en Casamance : Telle l’arche de Noé, Ziguinchor vogue sur les eaux !

Scoopsdeziguinchor.com : Dame pluie a généreusement ouvert ses vannes durant les deux jours du début de la semaine sur la région Sud, et Ziguinchor, qu’il convient naturellement d’appeler la cité des eaux flotte ! Tenez, rien qu’à ses deux derniers jours, prés de 300mm ont été enregistrés par le service météorologique. L’inondation dans bien des quartiers de cette ville marécageuse ne s’est pas fait prier
testimg1

L’hivernage bat véritable son plein au niveau de la verte Casamance au grand bonheur des paysans qui ont toutes les raison d’espérer si la tendance se maintient d’un rendement agricole optimal, cependant du coté de la commune, par la faute des uns et des autres, les averses riment avec les inondations. Le spectacle noté aujourd’hui au niveau de certains quartiers comme Escale, Santhiaba, ex Cité police, Boudody, Belfort, Kandé, Goumel Colobane Fasse … ; fait qu’on se croirait dans des piscines olympiques. De l’eau à gogo jusque dans les chambres à coucher. Pour accéder à certains endroits de la ville, l’on aurait besoin d’un bac comme celui de Marssassoum pour assurer la traversée. Marssassoum cette commune de fortune qui cherchait désespérément à être érigée en département dans la nouvelle région de Sédhiou, espérant ainsi que par ce nouveau statut, elle pourrait sortir la tête de l’eau ! Que nenni, son rêve a été maté et violemment d’ailleurs par les forces de répression présentes dans les lieux pendant la marche de revendication. Marssassoum le nom que porte dorénavant la desserte de la Casamance par la nouvelle compagnie nationale Sénégal Air lines dans son service de continuité territoriale à partir de Dakar. A cet effet, d’ailleurs, le patron des airs, le Ministre d’Etat, ministre des transports aériens, des infrastructures de l’énergie, de la coopération internationale, en compagnie de son frangin et hôte du jour, Ministre d’Etat et premier magistrat de la ville de Ziguinchor ont rallié ce mardi Ziguinchor pour la cérémonie officielle de lancement du vol inaugural de cette ligne .Une initiative qui réjouirait probablement les Ziguinchorois et improbablement les marsassoumois qui se trouvent à 60 km de là et dont l’échec de leur aspiration de devenir département est restée en travers leurs gorges. Marsassoum en effet, cité jadis florissante à l’époque des traitants avec la famille Arsense, avec sa nature généreuse et chatoyante qui faisait la une des dépliants touristiques, la richesse de sa culture, portée par le magnat du théâtre, feu Toumany Camara, qui a marqué les plus hauts planchers de part le monde, Texas City comme on l’appelait affectueusement entend retrouver son lustre d’antan et voler haut à l’image de ce vol de Sénégal air lines qui porte ainsi son nom à tous les airs du monde. Avec cette consécration Marsassoum se doit de sortir de son enclavement asphyxiant pour pouvoir respirer l’air en pleins poumons. Pour se faire une urgence doit vite lui être apportée au niveau des infrastructures et structures de base. Il se pose donc avec acuité la construction de la bretelle qui la lie à nationale Iv prés de Badiouré, construire un pont pour lui assurer une mobilité régulière et réhabiliter les deux principales routes qui la relient à Sédhiou, la capitale régionale et enfin, fixer sa population surtout les jeunes à travers des structures génératrices d’emplois. Et c’est seulement à ce prix que le nom de la ville du vénérable Pr Assane Seck donné au vol de Sénégal air lines, Dakar_ Ziguinchor aurait son pesant d’or, sans quoi, tout est snobisme et superfétatoire pour les habitants de la capitale du Diassing. Abdoulaye Baldé, maire d’une commune jumelle de Marsassoum et ministre de l’industrie et des Pme et son ami et frère Karim Wade, ministre entre autres, des infrastructures sauraient accorder une attention soutenue face à cette interpellation, sinon débaptisez « subito », vous intimeront l’ordre et unanimement les marsassoumois !

Auteur: André MENDY
Date de publication: 2011-08-14 18:29:27
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 27
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)