• SENEGAL, BIGNONA : Un enfant âgé de 3 ans a disparu depuis maintenant 1 semaine. Toutes les forces de l’ordre et de sécurité avec la justice mobilisées pour le « retrouvé vivant ».
  • Bilan de l’ANRAC : les régions de Sédhiou et Kolda quelque peu laissées en rade
  • Voici 45 jours qu’une école de plus de 100 élèves est sans enseignants à Mahmouda Chérif : le Chef de l’Etat est interpellé
  • ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques
  • Jean-Marie François BIAGUI : Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance

(VIDEOS)¨Oussouye : « Ecole Nature » mobilise la famille scolaire contre les déchets plastiques

Scoopsdeziguinchor.com : Si les matières plastiques symbolisent aujourd’hui le mode de consommation de la société contemporaine, les déchets qu’elles génèrent constituent près de 10% de la masse totale des ordures ménagères. Et lesquels ont fini d’envahir notre environnement immédiat devenu des réceptacles d’ordures. Mais c’est conscient des menaces qui pèsent sur notre cadre de vie que le programme Ecole Nature, fruit d’un partenariat entre plusieurs acteurs environnementaux, a été mis en branle pour la protection de l’environnement à travers toute la Basse Casamance. La phase-test lancée ce samedi dans la capitale du Kassa a mobilisé prés de trois mille élèves acquis à la cause environnementale.

testimg1

Conformément au décret n° 96-1134 du 27 décembre 1996, l’environnement est une compétence transférée aux collectivités locales. Et pourtant la protection de nos ressources naturelles et cadre de vie est loin de préoccuper aujourd’hui nos élus locaux et autres décideurs étatiques.  Conséquences : Les activités liées au reboisement sont rarement menées, les forêts se vident de leur substance et l’environnement immédiat des villes et villages est devenu aujourd’hui des dépositoires d’ordures.

Pire, les déchets plastiques, représentant près de 10% de la masse totale d’ordures sous nos cieux et qui rejettent lors de leur dégradation des produits toxiques, constituent aujourd’hui un facteur de pollution pour l’environnement et la santé humaine. C’est donc face à un manque de volonté politique capable de mettre en place une  véritable politique d’éradication ou de réduction de ces déchets plastiques, que bon nombre d’acteurs qui s’activent dans le cadre environnemental ont décidé de mettre en branle le programme Ecole Nature pour vulgariser en Basse Casamance les  bonnes pratiques et préserver du coup  un meilleur cadre de vie pour les populations. Ce programme titanesque piloté par le promoteur touristique Augustin Diatta et fruit d’un partenariat entre Ecoparc et le Programme d’Appui pour le Développement de la Casamance (Paderca) sera déroulé jusqu’au mois de juin prochain dans plusieurs collectivités locales et autres localités du département d’Oussouye. La première étape de cette phase test a eu comme cadre ce samedi la capitale du Kassa. Sur place, les organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens humains et logistiques pour faire de cette journée de sensibilisation contre les déchets plastiques une grande réussite. Près de trois mille élèves issus des principaux collèges d’enseignement de la commune ont été, à cet effet, mobilisés pour cette croisade contre  ce fléau urbain et rural nuisible pour la santé humaine.

Des collégiens qui ont investis toutes les rues et ruelles de la capitale du Kassa pour ramasser près d’une tonne de  déchets plastiques et éradiquer du coup l’insalubrité. Par leur geste, organisateurs, élèves, association citoyenne, corps enseignant, services étatiques, autorités militaires et administratives, etc. ont voulu ainsi apprivoiser à leur manière l’environnement hostile aux initiatives majeures. Un geste hautement magnifié par René Yves Manga le principal du Collège Aline Sitoé Diatta.

Pour le principal du collège Joseph Faye, l’Abbé Théodore Diatta en luttant contre les déchets plastiques, on lutte contre la mort.

C’est le cas notamment du chef du service d’hygiène d’Oussouye Roger Diatta qui a plaidé pour la pérennisation d’une telle initiative.

Pour le professeur Ibrahima Dramé coordonnateur du gouvernement scolaire, il urge également de maintenir la sensibilisation au niveau de la famille scolaire pour mieux pousser les élèves à se départir définitivement de ce nouveau fléau que constituent ces déchets plastiques.

Toute chose qui réconforte également l’élève Thérèse Lambal qui a exprimé toute sa joie d’avoir pris part à cette noble initiative du programme Ecole Nature.

La brigade de gendarmerie et la base militaire de la zone 51 d’Oussouye, qui avaient donné leur caution pour l’organisation et la réussite de cet événement n’ont pas été en reste dans ce concert d’éloges à l’endroit d’Augustin Diatta l’initiateur du programme Ecole Nature. D’ailleurs pour le lieutenant-colonel Djibril Kanouté nul ne doit s’amuser avec la santé qui est un bien précieux.

La journée de sensibilisation contre la pollution de l’environnement organisée ce week-end dans la capitale du Kassa  aura donc répondu à l’attente des organisateurs et des populations qui se sont investies pour assainir leur ville. Près d’une tonne de déchets plastiques véritable talon d’Achille dans la gestion de l’environnement ont ainsi été collectés par les populations ce samedi. Une manière pour elles de donner une nouvelle impulsion à leur cadre de vie. Toute chose également magnifié par l’initiateur du programme Ecole Nature Augustin Diatta ; et qui en relation avec ses partenaires dont le PADERCA s’est   mobilisé pour régler au niveau de la Basse Casamance le problème de l’insalubrité et des déchets plastiques.

Augustin Diatta a en outre préconisé l’implication de toutes les forces vives pour vaincre ces déchets. L’enfant de Diembereng a aussi  plaidé au passage pour l’adoption de mesures efficaces qui doivent, selon lui, passer  par une meilleure prise en compte des questions environnementales par les autorités gouvernementales et étatiques du pays.  Et Mr Diatta d’interpeller à ce titre le nouveau ministre de l’environnement Ali Haidar invité à mettre en œuvre  un véritable programme susceptible de préserver l’avenir des populations en proie aujourd’hui au doute et au désespoir du fait d’un environnement en perpétuel dégradation.

Pour rappel, en plus du programme de ramassage d’ordures, les populations d’Oussouye ont également eu droit ce samedi à un programme sportif au CEM ASD dans l’après midi ; et à une veillée culturelle dans la soirée ponctuée par la prestation de l’orchestre New Casamance et de Tony l’artiste du terroir .  

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2012-04-18 02:02:17
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 7 sur 7

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)