• Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC
  • Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC
  • Boutoupa Camaracounda/Finale Zone 6 : La marraine Assome Aminata Diatta mise, la jeunesse gagne
  • Bignona/Thiobon : Eridian étale ses difficultés
  • BRUNO, MON FRERE ! Un Hommage de Pascal Kotimagne Manga

Guinée-Bissau : L’ex Cemga Bissau-guinéen aurait-il été arrêté ce vendredi à Ziguinchor (mise à jour)

Scoopsdeziguinchor.com : L’ancien chef d’état-major de l’armée Bissau guinéenne Zamora Induta a été arrêté hier à Ziguinchor. Selon le quotidien sénégalais Le quotidien, l’homme en partance pour la Gambie et en transit dans la capitale du sud a été appréhendé et arrêté par les forces de sécurité sénégalaise. 

testimg1

Les Forces de sécurité sénégalaises ont procédé à l’arrestation de l’Amiral Zamora Induta, ancien chef d’Etat-major de l’armée bissau-guinéenne. L’homme a été appréhendé, hier alors qu’il cherchait à se procurer une nouvelle identité afin de se rendre en Gambie avec deux de ses compagnons.

L’ancien chef d’Etat-major de l’Armée bissau-guinéenne devrait avoir du souci à se faire. L’amiral Jose Zamora Induta serait actuellement dans de sales draps. Selon des sources qui se sont confiées, hier, au journal Le Quotidien, cet officier supérieur de l’Armée de la Guinée-Bissau a été arrêté par les Forces de sécurité sénégalaises. La mesure, indique-t-on, a été prise, hier, à Ziguinchor. «L’amiral Jose Zamora Induta a été arrêté à Ziguinchor. Il cherchait à avoir une nouvelle identité pour continuer son chemin en Gambie en compagnie de deux de ses hommes», expliquent nos interlocuteurs. Ces derniers, qui ne précisent pas les faits qui seraient reprochés à Induta, d’indiquer en outre que la décision de procéder à l’arrestation de l’amiral Jose Za­mora Induta est venue du chef de l’Etat sénégalais. En effet, souligne-t-on, «le Président Macky Sall, qui a été informé de la présence de l’amiral Jose Zamora Induta, à Ziguinchoer, a demandé aux Forces de sécurité de procéder à l’arrestation de l’officier supérieur bissau-guinéen et de ses compagnons».
Jose Zamora Induta, ex-chef d’état-major des forces armées de la Guinée-Bissau, s’était réfugié dans les locaux de l’Union européenne à Bissau le 18 mars dernier, date de l’assassinat du colonel Samba Diallo, ex-chef des renseignements militaires. Induta, considéré com­me proche de Carlos Gomes Ju­nior, candidat du Paigc à la dernière Présidentielle, a été renversé le 1er avril 2010 par son adjoint, le général Antonio Indjai et mis aux arrêts par ce dernier qui s’était autoproclamé à sa place. 
Détenu à la caserne de Mansoa, à 60 kilomètres au nord-est de Bissau, toujours en 2010, l’amiral Jose Zamora Induta était  accusé par son tombeur, le général An­tonio Injai, actuel chef d’état-major des forces armées bissau-guinéennes, de tentative d’assassinat de plusieurs chefs militaires dont lui-même et de détournement de fonds alloués à l’état-major des armées. 
Dans un communiqué de presse, le Tribunal supérieur militaire avait conclu, à l’époque, à un non-lieu dans cette affaire. La Com­munauté internationale, les Etats-Unis en particulier, avait demandé la mise en liberté inconditionnelle de Jose Zamora Induta et sa comparution devant la justice militaire.
Après 15 mois de détention, tout comme le colonel Samba Diallo, Jose Zamora Induta était interdit de quitter le pays sans autorisation du chef d’état-major des armées.
Les Balantes qui constituent 60% des Forces de sécurité et de défense accusaient Induta, lui même Balante, de trahison et de collision avec l’ex-Premier ministre Carlos Gomes Junior. 

Dans la journée de dimanche, nos confrères de Jeune Afrique écrivent, citant l’AFP,  que l’amiral n’avait finalement pas été arrêté, confirmant toutefois que le militaire déchu avait bien passé la nuit de jeudi à vendredi à Ziguinchor.

Ainsi, « l'amiral Induta et trois autres personnes ayant fui la Guinée-Bissau ont passé la nuit de jeudi à vendredi dans un hôtel de Ziguinchor (principale ville de Casamance, sud du Sénégal, ndlr) et sont partis le matin vers Banjul », la capitale gambienne plus au nord, a indiqué à l'AFP une source administrative à Ziguinchor. "Aucun d'eux n'a été arrêté", a-t-elle ajouté.

"Les gens sont passés mais ils sont partis, ils n'ont pas été arrêtés", a confirmé une source à la gendarmerie locale.

Plus tôt samedi, une source sécuritaire avait affirmé que les quatre personnes avaient été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi à Ziguinchor, dans la Casamance frontalière de la Guinée-Bissau.

Source : Le quotidien et Jeune Afrique

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2012-05-26 16:43:48
Nombre de réactions:1

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 0 sur 0

fall chicago merci pour cette info, j'ai toujours cherché où ce monsieur s'était caché dans le monde. mais je sais qu'il ne pouvait être où à lisboa où à zig parce zig est leur deuxième lisboa.

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)