• Ziguinchor/Session de formation Projet VLF : OSC//F et réseaux d’OSC/F en mode comptable et financière
  • Seyni Diatta président du conseil départemental d’Oussouye : « Beaucoup de nos localités souffrent d’enclavement et d’un déficit d’infrastructures »
  • Oussouye/Boukitingho : Le conseil départemental investit dans la culture
  • Ziguinchor/ Assises CRJ-GRPC : Robert Sagna exhorte la jeunesse casamançaise à être audacieuse
  • Niaguis/Tournoi de Football : Dialy Counda Junior mise, la jeunesse de Fanda gagne

Double assassinat en Guinée - Bissau : Luis Corréa, Consul Général de Guinée-Bissau à Ziguinchor dit « regretter cet acte odieux »

Scoopsdeziguinchor.Com : Son Excellence M. Luis Corréa est le Consul Général par intérim de la Guinée – Bissau en Casamance, avec résidence à Ziguinchor. Il nous a ouvert ses portes lundi en début d’après-midi, soit après la confirmation de l’assassinat du Président Joao Bernardo Vieira. Il est revenu sur la situation dans son pays et sur comment les tueries de dimanche et de lundi ont été vécues par les ressortissants de son pays, vivant au sud du Sénégal.
testimg1

Scoopsdeziguinchor.Com : Monsieur le Consul Général, le Journal Scoopsdeziguinchor.Com par ma voix, vous remercie de lui avoir accordé cet entretien, et vous présente ses condoléances les plus attristées suite à la disparition tragique de Son Excellence le Président Joao Bernardo Vieira et du Général Tagmé Na Waié. Après quoi, peut-on savoir la situation qui prévaut actuellement en Guinée-Bissau ?

Son Excellence Luis Corréa : Actuellement, la situation sur place en Guinée –Bissau est normale. Il y existe une accalmie totale. L’information que je viens d’avoir fait état du déroulement normale de la vie économique. Les commerces sont ouverts dans la capitale Bissau. Les populations vaquent normalement à leurs occupations.

Et le moral de la population ?

Seulement, c’est le moral qui est bas. Car nous avons perdu des hommes très compétents. Ils étaient deux hommes qui avaient fait tout pour la Guinée - Bissau.

Autrement dit, Le président Vieira et le Général Na Waié ont participé à la construction de votre Nation.

Oui, ils ont participé à l’édification de notre Nation. Parce qu’ils sont des anciens combattants. Ils ont faits la guerre de la Guinée – Bissau. Ils ont participé à la lutte de libération qui nous a menés vers l’indépendance. Et, c’est l’indépendance qui amène la nationalité. Ils ont beaucoup fait pour nous. Nous regrettons trop d’avoir perdu des hommes comme eux. Parce que nous sommes dans la démocratie, et pour que la démocratie marche, il faut que les choses marchent. Il faut que les gens respectent les institutions et les délais.

Que voulez-vous dire par là ?

Je ne vois pas pourquoi assassiner un président élu démocratiquement, avant la fin de son mandat. Mais comme le coup est parti, nous ne pouvons que regretter cet acte.

Votre frontière nord est-elle fermée ?

Non, notre frontière nord reste ouverte. Je ne sais pas du côté du Sénégal. Mais la frontière bissau - guinéenne n’est pas fermée. Je viens de raccrocher avec le directeur général de la sûreté nationale, il m’a confirmé que la frontière n’a jamais été fermée.

Avez-vous vérifié sur place ?

J’ai téléphoné le chef de poste de Diégui qui m’a dit que la frontière n’était pas fermée. Par conséquent, la frontière n’est pas fermée.

Avez-vous reçu les responsables de la communauté guinéenne de Ziguinchor pour les rassurer ?

J’ai reçu une délégation des notables de l’Association des ressortissants guinéens à Ziguinchor. Ils m’ont fait part qu’ils étaient troublés et que leur moral était bas pour avoir perdu deux hommes qui ont tout fait pour la Guinée – Bissau. Deux hommes qui méritent le respect. Nous n’avons jamais souhaité qu’un homme qui a tout fait pour un pays soit mort de cette manière. Mais on ne peu rien contre le destin. Au nom de la communauté Bissau – guinéenne du Sénégal et de Ziguinchor, nous nous inclinons devant leurs corps et nous regrettons ce qui s’est passé. Nous souhaitons qu’il y ait la tranquillité dans notre pays et au Sénégal.

Selon vous, qu’auraient pensé les Sénégalais de ce qui s’est passé en Guinée – Bissau ?

Nous avons constaté que les Sénégalais nous soutiennent moralement. Nous nous réjouissons pour cela. Cela veut dire que nous sommes des frères. La Guinée – Bissau et le Sénégal constituent le même Peuple. C’est la symbiose. Si vous rencontrez un Sénégalais, il vous dira qu’il a un père en Guinée et vice versa. Donc nous ne pouvons que regretter cet acte odieux. La douleur que je ressens aujourd’hui, je sais que certains Sénégalais la ressentent plus que moi. J’en appelle tout le monde au calme. Je pense que la situation va s’arranger.

La communauté Guinéenne de Ziguinchor est estimée à combien de personnes ?

Officiellement, de 1990 à nos jours, nous en sommes à dix mille trois cent soixante cinq (10 365) personnes.

Auteur: Mohamed FAMA
Date de publication: 2009-03-02 19:18:44
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 27
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)