• SENEGAL, BIGNONA : Un enfant âgé de 3 ans a disparu depuis maintenant 1 semaine. Toutes les forces de l’ordre et de sécurité avec la justice mobilisées pour le « retrouvé vivant ».
  • Bilan de l’ANRAC : les régions de Sédhiou et Kolda quelque peu laissées en rade
  • Voici 45 jours qu’une école de plus de 100 élèves est sans enseignants à Mahmouda Chérif : le Chef de l’Etat est interpellé
  • ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques
  • Jean-Marie François BIAGUI : Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance

Pourquoi le BMN a choisi Ziguinchor, en premier [Mise à Jour]

Scoopsdeziguinchor.Com : Notre rubrique ‘’Un laps de temps avec…’’ s’intéresse cette semaine au séjour dans la région de Ziguinchor, du « Bureau (national) de Mise à Niveau » -BMN- des entreprises, logé au ministère du commerce, de l’industrie et du secteur informel. Lequel a séjourné cette semaine pendent 72 heures, dans. la région de Ziguinchor. Son patron, Ibrahima Diouf, a donné une conférence de presse à la fin du séjour de sa délégation. Retour sur les thèmes développés lors de ce face-à-face avec les journalistes.

testimg1

Objectif de la mission

S’adressant donc aux journalistes de la région de Ziguinchor dans un hôtel de la capitale sud du pays, Ibrahima Diouf  est notamment revenu  sur l’objectif de la mission en Casamance, du bureau de mise à niveau. A l’en croire, « nous sommes venus dans le sud du pays pour faire la promotion du programme de mise à niveau des entreprises du Sénégal ». Cette mission advient 8 ans après la mise en place de ce bureau en Septembre  2005.

Pour Ibrahima Diouf, le choix porté sur la région de Ziguinchor n’est pas fortuit. A l’en croire, c’est parce qu’ils ont « senti une grande détermination et un grand engouement de la part du président de la chambre de commerce de Ziguinchor ». Pascal Ehemba a en effet fait des pieds et des mains pour faire venir la toute première mission, nouvelle version, du bureau de mise à niveau des entreprises du pays. Cette nouvelle version, faudrait-il le rappeler, consiste en une politique de déploiement tous azimuts du BMN.

Une cible jusque-là laissée en rade

 Le redéploiement du bureau dirigé par Ibrahima Diouf dans la région de Ziguinchor, considérée comme une « région à développement prioritaire » ne découle pas du hasard. Bien au contraire. C’est certainement parce que le microcosme des petites et moyennes entreprise de la région de Ziguinchor est, on ne peut plus, le laissé pour compte du processus de développement du Sénégal. Plusieurs programmes de développement ont été lancés par les différents gouvernements du régime de l’ex-président de la République sous lequel le BMN a vu le jour, mais il semble qu’aucun n’avait réellement pris en charge convenablement les préoccupations de ce secteur.

Le dernier Gouvernement dudit régime, à la tête duquel il y avait Souleymane Ndéné Ndiaye, avait même un ministre originaire de la région de Ziguinchor, en charge des Petites et Moyennes Entreprises (PME), mais ce secteur ne se portait que de mal en pis. D’où, a n’en plus douter, les efforts particulièrement abattus par le président de a Chambre consulaire, qui jouit de relations particulières avec Ibrahima Diouf, de peser de tout son poids en faveur de la consécration, en faveur de la région de Ziguinchor, de la première sortie du BMN.

Un programme spécial et une intervention interrégionale du BMN

Cette sortie aura permis au chef de mission de ce bureau de révéler la bonne nouvelle, en rapport avec leur champ d’intervention. Selon Ibrahima Diouf, le programme de remise à niveau des entreprises concerne toute la région naturelle de la Casamance. Mieux, le directeur du BMN a dit que cette partie du pays bénéficierait d’un programme spécial qui prendrait en charge l’ensemble des spécificités des entreprises élues et éligibles de Casamance. Ceci, a-t-il précisé, « eu égard aux potentialités économiques que recèlent les régions de Sédhiou et Kolda ».

Constat après une visite sur le terrain

Au menu du programme des 72H du BMN  dans la région de Ziguinchor, figurait en bonne place une visite d’entreprises tant dans le département de Ziguinchor, qu’à Bignona et Oussouye. A l’issue du périple de l’équipe conduite par Ibrahima Diouf, l’on peut retenir que « la région a un potentiel de développement énorme eu égard à l’investissement fait par (un échantillon) de cinq entreprises ».

Nous vous proposons de suivre le détail de toutes ces informations dans les explications données, sur la vidéo suivante, par le Directeur du BMN. 

Mise en Ligne : ce 15 Août 2013

Dernière mise à Jour: ce 21 Août 2013

Auteur: Mohamed FAMA
Date de publication: 2013-08-26 17:09:54
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 7 sur 7

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)