• SENEGAL, BIGNONA : Un enfant âgé de 3 ans a disparu depuis maintenant 1 semaine. Toutes les forces de l’ordre et de sécurité avec la justice mobilisées pour le « retrouvé vivant ».
  • Bilan de l’ANRAC : les régions de Sédhiou et Kolda quelque peu laissées en rade
  • Voici 45 jours qu’une école de plus de 100 élèves est sans enseignants à Mahmouda Chérif : le Chef de l’Etat est interpellé
  • ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques
  • Jean-Marie François BIAGUI : Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance

Cap-Skirring : El hadj Dioum un sculpteur aux mains d’or

Scoopsdeziguinchor.Com : Il se nomme El hadj Dioum, il approche à peine une quarantaine, il tient sa galerie d’art au village artisanal du Cap Skirring, l’une des plates formes touristiques les plus représentatives du pays. Il est un sculpteur très original. Ces créations sont fascinantes et font l’objet d’attraction touristique irrésistible.

testimg1

Ce natif de Tiléne Cadior  de Ziguinchor a fait ses débuts au village artisanal de Ziguinchor sous l’œil vigilant de son pater, illustre sculpteur en son temps. En 2000, sûr d’avoir à présent une main agile, il fut attiré par les mirages de la cité balnéaire et touristique du Cap Skirring, située à 70 km au Sud-ouest de Ziguinchor. Avec son frangin, ils s’établirent là et ouvrirent une galérie au village artisanal du Cap. Mais très vite, son génie créateur le rêve la au grand public. Hôteliers et touristes  ne cessent de lui envoyer des commandes. Son art est remarquable. Il décrit la Casamance au travers des passages et aux styles fluides et élancés. Devant ses sculpteurs on a parfois l’impression d’être à N’doumbélane, toute la faune y est ! El hadj Dioum est aussi distingué dans des sculptures  des sportifs, tels que les joueurs de tennis et surtout ceux   du golf, proximité avec le Club Med avec ses neuf trous de golf oblige.

Le jeune prodige dans  son art sculptural rêve de s’élever à hauteur de son idole Michel-Ange, grand artiste de la renaissance italienne, «  Je nourris un rêve fou d’être à la dimension de mon idole Michel-Ange pour faire valoir mon talent à l’échelle planétaire, et voir  mes œuvres dans tous les musées du monde pour les beaux yeux de mes contemporains et de la postérité », se projette celui qu’on a fini d’appeler ici , le sculpteur  aux mains d’or. Pour ce faire, El hadj s’est déjà rendu à la foire internationale de Marseille en 2014.

Là il se prépare activement à se rendre en Turquie pour la journée mondiale du bois où il est le seul sénégalais à voir été convié à cette grande messe artistique et culturelle. Il se dit être l’ambassadeur plénipotentiaire culturel  de son pays à cette occasion et se dit  prêt à tout  faire pour l’honorer à travers ses oeuves qui vont y être exposées et mieux vendre la destination Sénégal, notamment celle casamançaise si mal en point ; «  je suis convaincu que l’artisanat d’art et le tourisme vont de paire et je vais promouvoir les deux en même temps dans ce fabuleux pays qu’est la Turquie », s’engage El hadj, le sculpteur aux mains d’or, dit-on.

Auteur: Timbis SARR
Date de publication: 2015-03-08 09:40:35
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 9 sur 9

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)