• « Si tu n’as rien à dire de plus beau que le silence, alors tais-toi » ! Dixit le Dr Moussa Cissé en guise de réponse à Abdoulaye Makhtar Diop
  • Pierre Atépa Goudiaby Président CCC : « Il est temps que cette crise en Casamance puisse avoir un dénouement heureux »
  • Tuerie de Bofa Bayotte : Le GRPC condamne et recommande
  • ZIGUINCHOR : UNE PERSONNE TUÉE LORS D’UN ACCROCHAGE ENTRE DES MILITAIRES ET DES HOMMES ARMÉS
  • ZIGUINCHOR : LES IMAMS PRIENT POUR LES 14 VICTIMES DE LA TUERIE DE BOFFA

Une curieuse nouvelle forme de s’adresser au Maire Baldé

Scoopsdeziguinchor.Com : Face aux difficultés, la personne humaine dévoile sa face métaphysique, ses vraies capacités. Mieux, l’humain devient créatif dans la difficulté. Et s’il est confronté à des difficultés croissantes et nombreuses, l’humain se surprend inventif. C’est ce à quoi l’on assiste de plus en plus dans la commune de Ziguinchor.

testimg1

Les citadins de Ziguinchor traversent des difficultés qui les importunent de toutes parts. Les problèmes liés au (non) ramassage des ordures ménagères ne viennent que d’être quasiment  résolus.

Mais ceux les ayant précédés, depuis très belle lurette d’ailleurs, persistent et se refusent à toute possibilité de résolution : les routes du quartier des affaires, ‘’Escale’’.

Nous écrivions, l’année dernière déjà sur scoopsdeziguinchor.com, que ces routes étaient ‘’le talon d’Achille’’ de l’ensemble des maires ayant jamais dirigé notre modeste commune. Que le Maire Abdoulaye Baldé n’échappait pas à cette épineuse question.

Les citadins ne connaissent pas cela. Ils ne voient que le maire qu’ils ont élu. Les citadins ne savent pas quelle route est sous la responsabilité de qui. Ce qu’ils voient, c’est l’état négatif des routes de leur ‘’vitrine’’ y compris devant leur ‘’bijou’’ d’Hôtel de Ville, et rien d’autre. Or, à dire vrai, s’ils en parlent… dans quelque type de médium que ce soit, il n’y a absolument rien à leur reprocher. C’est leur droit et même, vu sous certains angles, leur devoir d’en parler. Comme c’est le cas dans toutes les communes du monde.

Mais dès qu’un citoyen fait usage de son droit à interpeller son maire, des proches du 5ème premier magistrat de Ziguinchor s’en prennent à lui, parfois violemment, le déchiquètent même dans leurs réactions écrites et/ou verbales, assimilant l’interpellation à « de l’attaque’’. Les collaborateurs (politiques et administratifs) du Maire de Ziguinchor doivent expliquer aux citadins les projets et programmes de celui-ci, avec les mots convenables qui s’imposent aux administrateurs. Ils doivent rassurer les citadins, les caresser même, comme ils le feraient à un enfant angoissé; plutôt que de les griffer, les gifler.

Ne voulant donc, ni ne pouvant pas se taire, des Ziguinchorois inventent un raccourci, l’anonymat. ‘’Un Citoyen de Ziguinchor, Anifaane Sané, Kilifeu Ndiaye, Le Ziguinchorois meurtri, … ‘’ sont autant de pseudonymes actuellement utilisés dans les réseaux sociaux et sur certains sites Internet de la région et du pays pour parler au maire Baldé et même, pour ceux d’entre eux qui ont un manteau politique différent du sien, l’apostropher. 

Auteur: Mohamed FAMA
Date de publication: 2015-10-22 20:11:52
Nombre de réactions:2

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 2 sur 2

Gaston NYC Administrer, c'est pas réprimer. administrer c'est écouter les administrés et et leur donner des réponses qui les rassurent. c'est ça que j'ai appris à notre Mayor Of NYC.
Essamay Madrid Merci pour un cet article. Le maire de notre chère ville doit former ses lieutenants pour qu'ils sachent répondre aux préoccupions de ceux qui l'ont élu. Merci encore une fois pour vos conseils.

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)