• Voici 45 jours qu’une école de plus de 100 élèves est sans enseignants à Mahmouda Chérif : le Chef de l’Etat est interpellé
  • ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques
  • Jean-Marie François BIAGUI : Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance
  • ZIGUINCHOR – Enseignement : Octroi de fournitures d’une valeur de 13 millions de FCFA par la Mairie
  • Budget 2018 : Le Fongip veut concrétiser sa vision...

Panel du Centre d’Etudes et de Sport de Ziguinchor (C.E .S. ZIG)

Scoopsdeziguinchor.com : Après une saison de dur labeur à l’école et sur le terrain de football, les pensionnaires du Centre d’Etudes et de Sport de Ziguinchor peuvent tirer les lacets de leurs gaudasses et retourner les capuchons de leurs stylos et soulever enfin la cuillère ou la fourchette. A cet effet, un panel qui regroupant tous les grands acteurs du football régional et les arbitres internationaux de la région, à savoir Oumar Diop et Badara Diatta a été organisé au stade Aline Sitoé Diatta.
testimg1

Créé il y a deux ans, le Centre d’Etudes et du Sport de Ziguinchor est aussi un centre d’éducation et de formation par le sport qui propose aux jeunes et aux moins jeunes, un espace où ils pourront allier le sport et les études.

Rappeler que ce Centre est mis sur pied grâce à la volonté deux jeunes natifs et résidents à Ziguinchor, Oumar Ly et Ansoumana Diadhiou.

Cela dit, préciser qu’entre autre mission du centre, on peut parler de celle du façonnement des sportifs de haut niveau pour qu’ils soient également des citoyens responsables et épanouis dans la vie sociale ; apte à développer des valeurs fondamentales. Et cela ne peut se réaliser tant que l’esprit du fair-play et celui d’équipe ne prennent pas le dessus sur celui égoïste.

En tout cas le Centre se fixe comme objectifs d’accompagner les jeunes aussi bien dans les études que dans le sport. C’est ainsi que des activités de renforcement scolaire sont offertes aux jeunes de novembre à mai, à raison de trois fois dans la semaine. En plus des études, des séances pratiques d’activités sportives sont déroulées. Plus important, des suivis réguliers à la maison et à l’école des jeunes occupent une place prépondérante. Aussi des entretiens avec les parents sont organisés.

Un engagement que les panelistes ont salué à juste valeur. D’ailleurs l’ancien arbitre international Oumar Diop pense que la tâche est difficile mais pas impossible. Car il s'agit là de prendre un pan de l'Etat alors que les moyens ne suivent pas. Il invite les initiateurs à élargir l’éventail afin de s’autonomiser financièrement.

Quant à l’autre arbitre international, Badara Diatta, il pense ce travail à la base peut permettre au football national de voir un jour le bout du tunnel.

Rappeler que le centre selon Oumar Ly regroupe deux cents (200) pensionnaires âgés de six(06 à 16 ans). Par rapport au bilan, Monsieur Ly tire un bilan satisfaisant. Car sur le plan éducatif, certains parents ont témoigner un changement radical observé au niveau de leurs enfants. Sur le plan sportif, un des pensionnaire est sélectionné pour subir des tests.

Auteur: Sana SADIO
Date de publication: 2017-07-16 14:10:54
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 390
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)