• Ziguinchor/Visite Reine d’Espagne ce mercredi : Pour le respect du droit des femmes
  • Sénégal/AIBD : Au-delà du principe de la continuité
  • Sénégal/AIBD : Un hub aérien et un pôle économique
  • LES MOTOS "JAKARTA", PREMIÈRE CAUSE DES CAS D’ACCIDENT DANS LA ZONE DE KAFFOUNTINE (GENDARMERIE)
  • Sénégal/Trafic aérien intérieur : Macky Sall annonce la rénovation de cinq aéroports régionaux

Ziguinchor/Mpack : Les populations barrent la route pour exiger de l’électricité

Scoopsdeziguinchor.com : C’est pour exiger, entre autres préoccupations, de l’électricité au niveau de cette localité frontalière de la Guinée-Bissau voisine que les populations de Mpack, commune de Boutoupa Camaracounda, arrondissement de Niaguis ont sonné la grande mobilisation ce jeudi pour battre le macadam et bloquer, du coup, l’axe Ziguinchor Ziguinchor-Sao Domingo 

testimg1

Exiger leurs droits ! C’est d’ailleurs une lutte que les populations frontalières de Mpack ont entamé depuis fort longtemps. Un combat à chaque fois battu en brèche par des promesses des autorités compétentes voire étatiques. Et c’est lasses d’attendre et après trois ans de patience qu’elles disent avoir marre aujourd’hui d’allumer des bougies, des lampes tempête, des lampes chinoises, d’acheter de la glace importée de Ziguinchor à des prix exorbitants, etc. Un cri de cœur qui a pris les contours d’une marche pacifique ce jeudi afin d’exiger leurs droits.

« Nous avons décidé de battre le macadam pour exiger nos droits ; car comme tous les autres citoyens sénégalais, nous voulons vivre dans un minimum de confort » a soutenu Alphouseyni Diédhiou le président de la jeunesse de Mpack et porte-parole du jour. Alphouseyni Diédhiou pour qui le manque d’électricité à comme conséquence l’insécurité avec les familles qui vivent dans l’obscurité, la pénombre ; et s’y ajoute, a-t-il dit, que Mpack n’a pas encore d’eau potable faute de forages et de réseaux d’adduction d’eau. En attendant les populations boivent depuis leurs ancêtres jusqu’à nos jours, poursuit-il, l’eau des puits traditionnels. De quoi les exposer à des maladies telles que la diahrée ou le ver de Guinée, renchérit Alphouseyni Diédhiou. Autant de raisons et de griefs qui ont donc motivé, selon lui, leur colère et cette marche pacifique organisée à travers les artères de Mpack et qui a mobilisé jeunes, femmes et notables de cette localité. Et une procession ponctuée par la fermeture à la circulation pendant plus d’une heure de l’axe Ziguinchor-Sao Domingo via Mpack.

Et c’est devant l’autorité sous préfectorale de Niaguis et le commandant de brigade de Gendarmerie de Ziguinchor que les populations de Mpack ont exposé leurs revendications. Des autorités venues s’enquérir de la situation et qui ont fini par rassurer les populations par rapport à la prise en charge prochaine de leurs revendications. 

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2017-09-09 21:39:33
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 727
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)