• SENEGAL, BIGNONA : Un enfant âgé de 3 ans a disparu depuis maintenant 1 semaine. Toutes les forces de l’ordre et de sécurité avec la justice mobilisées pour le « retrouvé vivant ».
  • Bilan de l’ANRAC : les régions de Sédhiou et Kolda quelque peu laissées en rade
  • Voici 45 jours qu’une école de plus de 100 élèves est sans enseignants à Mahmouda Chérif : le Chef de l’Etat est interpellé
  • ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques
  • Jean-Marie François BIAGUI : Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance

Casamance/Affaire Zircon : Procès-verbal de la rencontre de Mongone

Scoopsdeziguinchor.com : L’exploitation ou non du Zircon à Niafrang continue encore de susciter, dans la partie sud du pays, au Sénégal comme partout ailleurs, les spéculations et les réactions les plus diverses. C’est d’ailleurs dans cette optique que s’est tenue le  lundi 28 Aout 2017 à Mongone, commune de Djignaky, une réunion convoquée par le MFDC aile combattante faction DIAKAYE. Et rencontre dont l’ordre du jour était axé sur : Une large information sur la situation du Zircon, l’analyse et les perspectives. La rédaction de Scoopsdeziguinchor.com qui a reçu copie du compte-rendu in extenso du Procès-verbal de cette rencontre vous propose la teneur

testimg1

PROCES VERBAL SUR LA RENCONTRE DU LUNDI 28 / O8 / 2017 A MONGONE  

Le lundi 28 AOUT 2017 s’est tenue à Mongone une réunion convoquée par le MFDC aile combattante faction DIAKAYE.

Elle a eu comme ordre du jour :  

1 – large information sur la situation du Zircon  

2 – analyse  

3 – perspective  

Le bureau de séance suivant a dirigé les travaux :  

PRESIDENT : Kéring COLY (commandement)  

SECRETAIRE : Seyni BADJI (coordinateur du groupe de travail CRADESCA /ASSANINGHA et Roune SONKO (commandement)  

ASSESSEUR : Ansoumana BADJI et Adama DIATTA du CRADESCA / ASSANINGHA.  

En ouvrant la réunion, une traditionnelle prière et un mot de bienvenu du Chef de village nous ont permis d’engager les travaux. 

En introduction, il revenait au chef de la délégation du commandement de Diakaye par ailleurs Président de séance de souhaiter la bienvenue à tous les participants.

Il demandera à l’ensemble des participants sans distinction aucune et pour chacun de dire ce qu’il sait du dossier du zircon et à chacun de donner sa version des faits tel qu’il a entendu ou suivi. Car le constat général est que l’Etat du Sénégal et la compagnie CARNEGIE n’ont associé personne dans la phase de sensibilisation.

En prenant la parole, le constat général de l’ensemble des intervenants s’est à la vue des banderoles sur l’ensemble de la longueur de la dune que les populations Kabadio et de Niafrang se sont rendus chez le Sous – Préfet en son temps pour s’enquérir de ce que c’est ; et  le Sous – Préfet les informera de la présence d’une équipe de chercheurs sans aucune précision.  

Après  de larges investigations personnelles des populations, l’information de l’existence d’une mine appelée zircon et autres matières lourdes existaient au niveau de la dune et que l’Etat du Sénégal avait l’intention de l’extraire alors que son extraction entrainerait des conséquences désastreuses sur l’écosystème  et sur l’éventuel des maladies comme le cancer en passant par d’autres catastrophes des inondations à outrances car l’enlèvement du zircon entrainerait l’affaiblissement des dunes ou tout ou leurs disparition.   

Ce qui a valu une forte organisation des populations contre le projet d’exploitation.  

Il serait peut être intéressant de constater que le commandement ne s’est pas arrêté à la seule version du comité ou de l’ensemble des populations opposées au projet. Une autre version contraire à celle – ci était entendue.

Il revenait au coordinateur du groupe technique de travail du CRADESCA de donner leur version des faits.  

Cette opposition était la résultante du manque de respect pour les populations de la localité des autorités de l’Etat du Sénégal et de la compagnie et qu’il était possible de multiplier la sensibilisation et d’aboutir à un consensus.

Cette thèse partait du fait qu’en 2014 une OCB de Kataba1 avait rencontré le Gouverneur en son temps pour avoir des informations complémentaires sur l’échec d’un financement de l’Union européenne pour l’implantation de 120 fermes dans l’Arrondissement de Kataba1 pour la création de 1200 emplois.  

Ce projet devait objectivement lutter contre l’immigration clandestine et la dévastation en outrance des forêts de l’Arrondissement. Et au Gouverneur de demander à l’OCB / GPA3 d’avoir laissé des moyens de financement de ce projet dans leur propre Arrondissement pour aller en chercher en Europe. Après large concertation avec celui – ci, un Cadre de Réflexion et d’Appui aux Actions de Développement Economique et Social en Casamance (CRADESCA) est né et a pour ambition première d’appuyer par la concertation et la sensibilisation toutes les initiatives de développement en Casamance.    

Une première rencontre de mise à niveau s’est tenue à Diouloulou engageant le CRADESCA dans le sens de la sensibilisation pour la mise en place du projet. Une rencontre de partage sous forme de forum a été programmée à Diouloulou et le Cadre eut l’honneur d’être reçu par son Excellence le Président Macky SALL lors de sa  dernière visite à Ziguinchor.  

Malgré tous ses efforts l’Etat du Sénégal et la compagnie CARNEGIE sont restés fidèle comportement : de n’accorder aucun intérêt, aucun respect, pire du mépris au remarque et proposition de ceux qui font des efforts dans la médiation et de n’avoir les yeux rivaient de sur ce qui est devenu aujourd’hui un problème alors qu’en réalité seules les populations de l’Arrondissement de Kataba1 devaient se déterminer sur la suite à donner au projet. Fort de toutes ces communications, les participants dans leur intégralité ont décidé de soutenir le non réalisation du projet pointant du doigt les raisons que voici :  

Le désir de l’Etat du Sénégal et de la compagnie de vouloir que coûte que coûte exploiter cette mine se trouvant dans une zone de conflit comme la Casamance sans donner du respect à personne relève de mépris des populations de ladite localité ou un manque de maitrise des valeurs socio culturelles de la contrée ou d’une réelle envie de piller les ressources fermant les yeux sur toutes les conséquences même les plus fâcheuses.  

Car malgré toutes ses agitations des propositions de sortie de crise comme la table de négociation sont sur les tables des plus hautes autorités de ce pays. De la proposition de rencontrer le Chef de l’Etat pour discuter de vive voix des modalités du dépôt des armes au moyen de cantonnement des combattants sans réaction aucune ; mais l’Etat et la compagnie veulent à tout prix organiser l’exploitation du zircon faisant fi de ce que 35ans de guerre à fait comme lots de malheur.  

Les participants après avoir écouté toutes ces communications aux vues de tous les actes posés sans suite pour mauvais traitement des informations ou d’une simple négligence ou pire d’un mépris à l’encontre des populations de dire non au projet ; mais pour ouvrir de nouvelle perspective propose l’organisation d’une large concertation sur l’ensemble de l’Arrondissement de Kataba1 ou commettre un cabinet indépendant pour l’examen des impacts de l’ensemble des études environnementales.  

Fort de tout ce qu’ils viennent d’entendre, le commandement de Diakaye, par sa délégation, dit avoir pris acte et soutient les populations dans leur position mais dit attendre de rendre compte au commandement et à l’assemble des combattants ; car rien ne pourrait expliquer l’entêtement de l’Etat du Sénégal et de la compagnie ; et que pourtant la catastrophe du Diolas pourrait suffir comme exemple.  

La réunion pris fin par une séance de prière après que l’ensemble des participants ait constaté pour le regretter que la crise en Casamance a des conséquences tellement néfastes et qu’une désorganisation  de l’ensemble des populations pour une solution définitive doit être un leurs affaiblissements mauvais souvenir.     

Une réunion de tous les Chef de Village des quatre (04) Communes est envisagée et sa date sera communiquée dès que besoin sera.

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2017-09-10 15:57:50
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 414
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)