• SENEGAL, BIGNONA : Un enfant âgé de 3 ans a disparu depuis maintenant 1 semaine. Toutes les forces de l’ordre et de sécurité avec la justice mobilisées pour le « retrouvé vivant ».
  • Bilan de l’ANRAC : les régions de Sédhiou et Kolda quelque peu laissées en rade
  • Voici 45 jours qu’une école de plus de 100 élèves est sans enseignants à Mahmouda Chérif : le Chef de l’Etat est interpellé
  • ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques
  • Jean-Marie François BIAGUI : Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance

Ziguinchor/Monseigneur Paul Abel Mamba Evêque de Ziguinchor : « Le village de Coubalan, les Kalounayes n’ont pas le droit de priver la région de Ziguinchor d’un tel cadeau »

Scoopsdeziguinchor.com : S’il y a une localité, voire une contrée qui a toutes les raisons d’abriter l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO/UUZ), c’est bien le village de Coubalan, les Kalounayes. En tout cas tel est la conviction de l’Evêque de Ziguinchor Monseigneur Paul Abel Mamba. Le Vice chancelier de l’UCAO/UUZ qui est monté ce vendredi au créneau au lors d’un point de presse pour faire la lumière, a-t-il dit, sur les allégations qui sont entièrement fausses er dénudées de sens ; et ce, concernant l’acquisition des terres et  l’implantation de l’UCAO à Coubalan

testimg1

C’est dire qu’après les imams, les oulémas, les chefs de village qui ont organisé il y a plus d’une semaine une marche ponctuée par des prières et une lecture de Coran pour réaffirmer leur adhésion par rapport à la matérialisation du projet de l’UCAO à Coubalan, c’est fut au tour ce vendredi de l’Evêque de Ziguinchor et de l’Eglise Catholique de monter au créneau pour mettre l’accent sur la situation de l’UUZ de Coubalan. Outre l’Evêque de Ziguinchor Paul Abel Mamba, cette rencontre de type institutionnel entre l’Eglise Catholique de Ziguinchor et la presse régionale organisée dans un Hotel de la place était rehaussée par la présence de plusieurs autorités religieuses catholiques et des responsables de l’UCAO, de l’ancien PCR de Coubalan Denis Sané, le président du Comité de Rénovation de Coubalan (COURECOU) Ibrahima Sané, le représentant des propriétaires de terrains partisans du projet de l’UCAO Souhaibou Sané. Il s’est agi pour l’Evêque de Ziguinchor, à travers cette rencontre, de réitérer à nouveau l’intention de l’Eglise Catholique et des Evêques de la conférence Episcopale par rapport à la construction de l’UCAO à Coubalan. Une démarche qui consiste, de l’avis de Paul Abel Mamba, « à participer à la consolidation de la paix en Casamance par la création d’une infrastructure créatrice de connaissances, de valeur ajoutée, en mettant la priorité sur un esprit d’interculturalité, de dialogue religieux permettant le vivre ensemble dans la cohésion. Le patron de l’Eglise Catholique et vice Chancelier de l’UCAO/UUZ pour qui beaucoup de revenus ont déjà été distribués dans le cadre de la mise en place des infrastructures. « L’ouverture et le fonctionnement de l’UUZ vont créer une véritable économie locale avec les emplois directs et indirects résultant du regroupement de 3000 étudiants venus de plusieurs horizons : Sénégal, Afrique et du monde entier » a-t-il soutenu. Une manière pour l’Evêque de Ziguinchor de montrer que l’Eglise par ses structures ne saurait être insensible à l’angoisse persistante, dit-il, des familles et à la détresse des bacheliers qui ne trouvent pas de possibilités de poursuite des études principalement ceux venant des académies du sud. Une manière également de demander, au nom de l’Eglise, à toute la population de Coubalan de garder la mesure et la sérénité et que chacun apporte sa pierre positive à la construction en cours ; tout en sachant que tout le monde, note-t-il est gagnant dans l’opération d’une manière ou d’une autre. Et l’Evêque de renchérir : « Le désenclavement de la zone avec le bitumage de la route grâce à l’aide de l’Etat, la mise en valeur du domaine agricole, les différents services à la communauté sont des chantiers encore dans le portefeuille du projet ». Un projet dont l’investissement, a rappelé Monseigneur Paul Abel Mamba, s’élève à près d’un (01) milliards FCFA. « C’est dire que le village de Coubalan, les Kalounayes n’ont pas le droit de priver la région de Ziguinchor d’un tel cadeau ». Dixit l’Evêque de Ziguinchor.

Gérard Sagna Co-président UCAO/UUZ et Maguette Sow Conseiller à l’UCAO ont tour à tour apporté leurs contributions par rapport à certaines questions soulevées par les journalistes et qui sont relatives au processus d’acquisition des terres et à la gestion de ce projet.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2017-10-15 16:01:10
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 349
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)