• SENEGAL, BIGNONA : Un enfant âgé de 3 ans a disparu depuis maintenant 1 semaine. Toutes les forces de l’ordre et de sécurité avec la justice mobilisées pour le « retrouvé vivant ».
  • Bilan de l’ANRAC : les régions de Sédhiou et Kolda quelque peu laissées en rade
  • Voici 45 jours qu’une école de plus de 100 élèves est sans enseignants à Mahmouda Chérif : le Chef de l’Etat est interpellé
  • ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques
  • Jean-Marie François BIAGUI : Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance

ZIGUINCHOR : une partie des postes de santé de la commune peine à payer ses factures d’eau et d’électricité

Scoopsdeziguinchor.COM : Une partie des dix-neuf (19) postes de santé que compte la commune de Ziguinchor est confrontée à des difficultés relatives au paiement de leurs factures d’eau et d’électricité. C’est le médecin-chef du district sanitaire de Ziguinchor qui a fait cette révélation, samedi, au centre de santé de Ziguinchor à l’occasion de la réception symbolique des fonds de dotation octroyés aux structures de santé de la commune éponyme, par l’Etat, via la mairie.

testimg1

Si l’on en croit Dr Jean Jacques Malamar (au centre, sur la photo), « le paiement des factures d’eau et d’électricité au niveau des structures de santé est une situation que nous rencontrons ». A l’en croire, « il existe, actuellement, au moins sept (7) postes de santé dont les factures d’eau et d’électricité sont directement gérées par les comités de santé ; ce qui représente un coût difficile à supporter ». Or, poursuit-il, « les factures d’électricité tournent en moyenne autour de 50  000 à 100 000 FCFA, sans compter celles d’eau ».

Le médecin-chef du district sanitaire de Ziguinchor a expliqué qu’il ne pouvait « pas comprendre une structure sanitaire sans eau ni électricité ; le cas échéant, autant [en] fermer les portes ».

Dr Malamar a insisté sur le fait que les factures d’eau et d’électricité étaient « incompressibles parce que l’eau et l’électricité ne peuvent pas se négocier dans une structure de santé ».

Réagissant à cette interpellation du médecin-chef du district sanitaire, le premier adjoint au maire de Ziguinchor a reconnu que Dr Malamar avait « raison parce qu’il faudrait qu’on arrive à soulager les populations ».

Seydou Sané (à gauche, sur la photo) a déclaré qu’on ne pouvait « pas rester dans un poste de santé où il n’y a pas d’eau ni d’électricité car c’est le minimum ». Il a toutefois demandé au « médecin-chef de faire connaître tout cela avant le vote du budget de la mairie plutôt que d’attendre en pleine exécution [du budget] pour exprimer les besoins ».

Seydou Sané a promis que la mairie allait s’approprier ces doléances pour « voir ce qui peut être fait et ce qui peut attendre jusqu’à l’année prochaine ».

La mairie a remis des médicaments d’une valeur de 41 millions de FCFA, au titre des fonds de dotation.

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2017-10-29 03:01:11
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 137
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)