• Ziguinchor : Flore Bongo directrice de l’Alliance Française présente son temple, expose sa vision de la culture et décline la NUIT DES IDEES
  • Bignona/journées culturelles de Finthiock : Le péril du patrimoine culturel diola en question
  • « Si tu n’as rien à dire de plus beau que le silence, alors tais-toi » ! Dixit le Dr Moussa Cissé en guise de réponse à Abdoulaye Makhtar Diop
  • Pierre Atépa Goudiaby Président CCC : « Il est temps que cette crise en Casamance puisse avoir un dénouement heureux »
  • Tuerie de Bofa Bayotte : Le GRPC condamne et recommande

Ziguinchor/Franck Dour DG de Securiport : « On accompagne l’Etat du Sénégal dans le cadre de la sécurisation de ses frontières »

Scoopsdeziguinchor.com : C’est le dimanche dernier que la saison touristique a démarré au niveau de la station balnéaire du Cap Skirring avec le débarquement du premier vol d’Air France avec à son bord 170 touristes. Une nouvelle saison touristique qui suscite beaucoup d’espoir ici en Casamance où les enjeux sécuritaires sont également pris en compte dans le cadre de la relance de l’activité touristique. Franck Dour le directeur général de Securiport présent lors de cet événement au Cap Skirring livre les « clés de sécurité » de la relance touristique  

testimg1

Le quotidien : Mr Dour quel est votre appréciation par rapport à la relance du tourisme en Casamance ?

Franck Dour : On sent vraiment une impulsion en termes de tourisme. J’ai l’impression que la Casamance est sur le point de repartir sur le plan touristique et cela se reflète au niveau des vols. A priori tous les vols d’Air France sont déjà réservés jusqu’à la fin de la saison touristique ; et il y a même une volonté d’inclure un troisième vol vers la Casamance.  Cela à mon avis est très positif pour la région et c’est ce qu’il faut en Casamance maximiser la période qui s’étend d’octobre à mai. 

Quel est le niveau d’implication de Securiport par rapport dans le cadre du processus de relance de l’activité touristique en Casamance ?

Nous notre rôle est plutôt sécuritaire ; nous sommes là pour sécuriser les frontières du Sénégal  et nous l’avons déjà commencé avec l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Nous sommes en train de nous installer à l’AIBD et on a installé le Cap Skirring il y a de cela deux ans. En outre l’Etat du Sénégal souhaite qu’on s’installe également dans les postes frontières terrestres avec ses Etats voisins tels la Gambie, La Mauritanie, le Mali et la Guinée-Bissau. On a initié nos installations dans les postes de Diama, Keur-Ayib, Karong et prochainement à Rosso et à Mpack. Toute chose qui va contribuer à renforcer le sentiment de sécurité chez les touristes au Sénégal. On accompagne donc l’Etat du Sénégal dans le cadre de la sécurisation de ses frontières et jusqu’à présent on a eu beaucoup de succès par rapport à notre mission ; et on espère que cela va continuer ainsi.

Est-ce que l’Etat du Sénégal joue également sa partition par rapport à l’aspect sécuritaire ?

Nous sommes partenaires avec l’Etat du Sénégal et nous travaillons main dans la main. Et c’est une collaboration franche qui s’épanouit au fil des mois, des années et vraiment nous sommes satisfaits.

Auteur: Propos recueillis par Tapha I. BADJI
Date de publication: 2017-11-02 09:12:42
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 67
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)