• Casamance/Balonguine : Robert Sagna valide le Djamoral et livre ses vérités !
  • FONGIP : LA MUTATION INSTITUTIONNELLE LANCÉE
  • Kolda/Politique : Fabouly Gay rejoint Macky
  • Casamance/Tourisme : Mamadou Racine Sy plaide pour la promotion de la destination Casamance
  • Ziguinchor/Don de lunettes : Les bénéficiaires valident ce geste de haute portée humanitaire

Commune d’Oukout/Reboisement Niambalang : ONG AGADA, ISCOS et populations locales pactisent pour la bonne cause

Scoopsdeziguinchor.com : C’est dans le cadre de son partenariat avec l’ONG Italienne ISCOS que l’ONG Agir Autrement pour le Développement de l’Afrique (AGADA) a organisé le lundi dernier une journée de reboisement de la mangrove au niveau de la localité de Niambalang dans la commune d’Oukout. Une activité qui marque la fin de trois années d’intervention du projet intitulé « développement durable et dignité du travail dans la filière pêche à Ziguinchor » (SODIPE) porté par ISCOS ; projet  destiné aux populations des villages de Niambalang et d’Oukout et qui entre dans le cadre des objectifs de l’Etat du Sénégal sur la préservation des écosystèmes marins grâce à des pratiques de reboisement de mangroves 

testimg1

Le projet « Développement durable et dignité du travail dans la filière pêche à Ziguinchor » entend donc accompagner les populations de Niambalang afin de les aider à juguler le phénomène de la dégradation de la mangrove, la raréfaction de certaines espèces, la détérioration de l’écosystème marin, etc. Une démarche qui a pris les contours d’un important investissement citoyen rehaussé par la présence du sous-préfet de Loudia Ouolof, de l’adjointe au maire d’Oukout, du chef de secteur des Eaux et forêts d’Oussouye, de l’équipe de l’ONG AGADA conduite par Malick Djiba, de celle d’ISCOS représentée par le chef du projet SODIPE Wanda Dimitri. Il s’est agi pour les populations de Niambalang de reboiser 15 hectares pour atteindre l’objectif à court terme de 45 hectares que s’est fixé ce projet de 3 ans  démarré en 2015, financé par l’ONG italienne ISCOS et qui va atteindre son terme en 2017.

Le sous-préfet de Loudia-Ouolof qui a présidé cette journée de reboisement de la mangrove qui constitue l’un des objectifs spécifiques du projet a salué l’engagement des partenaires dans le cadre de l’accompagnement des communautés. Serigne Mbacké Diawara a en outre magnifié du coup la prise de conscience des populations de Niambalang par rapport à la préservation de leur environnement.

Ce projet de reboisement de la mangrove qui constitue une composante du programme intitulé « Développement durable et dignité du travail dans la filière pêche à Ziguinchor »  vise à assurer la durabilité environnementale de la pêche à travers la restauration de 45 ha de mangrove à Avicennia sur 3 années. Il s’agira en outre, pour les partenaires, d’informer les populations sur le projet et les modalités de son intervention ainsi que la planification participative des actions de reboisement ; de mobiliser, d’organiser et de sensibiliser les populations du village de Niambalang et plus largement, les communautés de pêcheurs, transformatrices intervenants dans la filière dans la région de Ziguinchor ; de renforcer les capacités techniques des communautés de Niambalang sur la sylviculture de l’espèce Avicennia ; de reboiser 45 ha de mangrove à Avicennia dans les espaces dégradés autour de Niambalang. Malick Djiba le secrétaire exécutif de l’ONG AGADA revient ici sur la pertinence du projet, la vocation de la mangrove et sur le sens de leur démarche.

Quand à Wanda Dimitri la représentante d’ISCOS et chef du projet SODIPE financé par la coopération italienne, elle est revenue face à la presse sur la pertinence du choix du village de Nianbalang pour dérouler ce projet et sur les autres activités et actions du projet au niveau de cette localité de la commune d’Oukout, département d’Oussouye.

Il est vrai que dans le cadre de ce projet, les populations de Niambalang ont bénéficié de  nombreux avantages en termes d’infrastructures. Une machine décortiqueuse en plus du carburant afférent à l’exploitation, la construction en cours d’une Case des Tout-petits de Niambalang, quatre pirogues ! Autant d’avantages alloués par l’ONG AGADA et ses partenaires aux populations de Niambalang ; et ce, en plus des actions de  sensibilisation des bénéficiaires sur les facteurs et les conséquences de la déforestation, le reboisement, la formation aux techniques de plantation des pépinières, etc. Le sous-préfet de Loudia-Ouolof et les partenaires se sont consacrés à la visite des infrastructures réalisées par le projet.

Des réalisations et des actions dont se sont appropriées les populations de Niambalang. Et des bénéficiaires qui ont tenu à montrer à leur manière leur totale satisfaction par rapport à tous les actes posés par l’ONG AGADA et ses partenaires.

VIDEO

Il faut dire que cette journée de reboisement a été sanctionnée par une cérémonie officielle organisée dans l’enceinte de l’école élémentaire de Niambalang. Occasion pour l’autorité sous préfectorale, le secrétaire exécutif de l’ONG, la représentante d’ISCOS et chef du projet SODIPE et les populations Niambalang de magnifier toute la pertinence de ce projet qui a permis aujourd’hui aux populations locales de s’investir pleinement pour l’émergence et le développement de leur terroir.

Germaine Gandoul l’adjointe au maire d’Oukout manifeste ici, au nom des siens, toute la satisfaction de ses mandants.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2017-11-03 10:11:27
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 64
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)