• Ziguinchor/Maintien des filles à l’école : FAWE mobilise la communauté éducative et valide les plaidoiries de deux Femmes Modèles
  • Bignona/Coopération sud-sud : Le Conseil départemental et la région de Marrakech pactisent
  • Thionck-Essyl/Ansoumana Diémé : « le Blouf a beaucoup de cadres dans tous les secteurs, mais ces derniers ne sont pas bien vus au niveau de leur terroir »
  • Thionck-Essyl/Education : Le Bulu-Ji met le cap sur l’Excellence et célèbre ses illustres lauréats
  • Oussouye : L’édile de Santhiaba Manjacque valide le geste de la Mission Kalambeno et exhibe les projets dans sa commune

ZIGUINCHOR – Diabète : plus de 2000 patients suivis et plus de 100 amputations de jambes diabétiques

Scoopsdeziguinchor.COM : Le centre antidiabétique de Ziguinchor a traité de 2010 à 2017 plus de deux mille (2000) diabétiques et a enregistré pour la même période plus de cent (100) amputations de jambes diabétiques. C’est la révélation faite, mardi à l’hôpital région, par le médecin-chef de la région médicale de Ziguinchor lors de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le diabète.

testimg1

Selon le Médecin Colonel Maodo Malick Diop, « à Ziguinchor, plus de 2000 patients sont pris en charge au centre antidiabétique de l’hôpital régional de Ziguinchor et plus de 100 amputations de jambes faites sur pieds diabétiques  depuis 2010 à nos jours ».

A l’en croire, « cela est la preuve que le diabète constitue un véritable problème de santé publique dans la région de Ziguinchor ».

Pour lui, cette situation est notamment due à la mauvaise observance des traitements prodigués, le coût exorbitant des traitements et des médicaments en particulier l’insuline même si l’Etat a subventionné ce produit. Mais les moyens financiers généralement modestes des populations diabétiques font qu’elles ne peuvent pas se prendre en charge correctement. Conséquence ? L’inobservance des traitements !

Le médecin-chef de la région médicale a informé que si une telle statistique existe à Ziguinchor, c’est « parce qu’il y a un déficit d’information, le dépistage tardif, la mauvaise hygiène alimentaire, la consommation d’alcool, le tabagisme et la sédentarité ».

Dans son intervention, le président de la cellule régionale de Ziguinchor de l’Association de Soutien et d’Assistance aux Diabétiques (ASSAD) a « regretté le fait qu’à aucun moment (ils ne soient) soutenus par (leur) association mère qui reçoit pourtant la subvention de l’Etat et l’aide des partenaires ». Babacar Wade a « demandé à l’Etat d’être plus regardant » par rapport à la gestion de l’ASSAD nationale. 

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2017-11-15 10:15:11
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 146
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)