• Ziguinchor/Maintien des filles à l’école : FAWE mobilise la communauté éducative et valide les plaidoiries de deux Femmes Modèles
  • Bignona/Coopération sud-sud : Le Conseil départemental et la région de Marrakech pactisent
  • Thionck-Essyl/Ansoumana Diémé : « le Blouf a beaucoup de cadres dans tous les secteurs, mais ces derniers ne sont pas bien vus au niveau de leur terroir »
  • Thionck-Essyl/Education : Le Bulu-Ji met le cap sur l’Excellence et célèbre ses illustres lauréats
  • Oussouye : L’édile de Santhiaba Manjacque valide le geste de la Mission Kalambeno et exhibe les projets dans sa commune

Bignona/11ème Edition Bukut Festival : Sur fond de promotion du tourisme et de l’entreprenariat culturel au niveau départemental

Scoopsdeziguinchor.com : C’est sous le sceau de l’intégration culturelle entre les peuples sénégalais et français que la 11ème Edition du Bukut Festival a été lancée le mercredi dernier par l’autorité préfectorale de Bignona. Un rendez-vous du donner et du recevoir si cher au défunt président-poète  Léopold Sédar Senghor et qui sera, pendant 4 jours, le réceptacle de la renaissance des valeurs et des potentialités culturelles des zones territoires du département de Bignona

testimg1

Initié par Djibril Diémé et son Association Casa Arts Culture et Développement en partenariat avec le Conseil départemental de Bignona, le Bukut Festival se veut un cadre d’expressions culturelles et de valorisation du riche patrimoine culturel du département de Bignona. Lancée le mercredi dernier, la 11ème Edition qui a eu comme cadre le terrain de jeu des HLM de Bignona n’a pas dérogé à la règle. Elle fut l’occasion pour la troupe du village de Caparan de faire étalage des facettes culturelles de la zone territoire du Fogny.

Comme les éditions précédentes, cette manifestation culturelle était rehaussée par la présence du préfet de Bignona, du président du conseil départemental de Bignona Mamina Kamara, du maire de Port de Saint-Louis du Rhône Jean Paul Gay accompagné d’une forte délégation, du représentant de la Casamançaise Eugène Ndiaye, des maires et élus municipaux et départementaux de Bignona, des responsables de l’Association Casa Arts Culture et Développement avec à leur tête le promoteur du Bukut Festival Djibril Diémé, de nombreux invités, etc.

Et comme les éditions précédentes, l’accent a été mis cette année sur les échanges culturels, l’intégration culturelle et la solidarité entre les peuples français et sénégalais. Le peuple français représenté par cette forte délégation  venue de de Port Saint-Louis du Rhône et conduite par Jean Paul Gay l’édile de la ville éponyme. Et lequel a eu ses mots à l’endroit du public du Bukut Festival.

El Hadj Pape Sonko le maire de Diégoune qui a porté la voix de tous les maires et élus municipaux du département de Bignona a réitéré l’engagement des siens à accompagner ce festival.  Et ce, afin que cette manifestation soit, dit-il, au niveau des grands festivals du monde.

Pour le Préfet de Bignona qui a procédé au lancement officiel de la 11ème Edition du Bukut Festival, cette manifestation initiée par l’Association Casa Arts Culture et Développement constitue une occasion de montrer tous les talents, les expressions et produits culturels du département de Bignona. Il s’agit pour l’autorité préfectorale de valoriser, à travers cette initiative axée sur le rapprochement des échanges, l’intégration des cultures et des peuples sénégalais et français, notre riche diversité culturelle. Et ce rendez-vous du donner et du recevoir constitue en outre à ses yeux  une manière de briser les barrières et de renforcer le principe du vivre ensemble dans une symbiose culturelle et la connaissance de l’autre, l’amour et l’acceptation de son prochain. Et ce, malgré la différence de cultures de langues de traditions de religion de coutumes et de pays qui devraient constituer une richesse au lieu de facteurs bloquants, a-t-il souligné. Avant de remercier  la délégation de Port Saint-Louis de Rhône qui a multiplié dit-il, des actions de bienfaisance au profit des populations ; mais également le promoteur du Bukut Festival et les membres de l’association Casa Arts Culture et Développement qui ont eu, poursuit-il, cette bonne idée et compris que c’est avec la culture la coopération qu’on peut faire émerger sa localité. 

Qu’est ce qui le fait courir le promoteur Djibril Diémé et son Association Casa Arts Culture et Développement ? Où comptent-t-ils aller en termes d’actions ? Quelle est la particularité de cette 11ème Edition ? Le Bukut Festival, un moyen de promouvoir l’entreprenariat culturel et la paix ? Autant de questions, autant d’interpellations prises en charge ici par le principal intéressé.

Le président du Conseil départemental de Bignona Mamina Kamara estime quant à lui que cette manifestation à forts relents culturels permet de faire revivre aujourd’hui les valeurs et les potentialités des zones territoires du département de Bignona.  Une manière de permettre aux  enfants, aux générations futures de s’imprégner et de comprendre, ajoute-t-il, le patrimoine culturel en pays bainounk, diola, mandingue, etc. Il s’agit en outre de promouvoir, selon Mamina Kamara, le tourisme culturel au niveau départemental.

La créativité, l’expertise des artisans notamment des couturiers du département de Bignona a été mis en exergue à l’occasion de l’ouverture du Bukut Festival ; et ce, à travers un défilé de mode fortement apprécié par le nombreux public et où les mannequins ont fait montre de leurs talents.

L’artiste Dialiba Kouyaté porte flambeau de la musique gambienne a également joué sa partition pour une réussite du Bukut Festival. Dialiba en guest star remercie ici le promoteur, les autorités et le nombreux public.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2017-12-16 01:21:58
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 102
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)