• FONGIP : LA MUTATION INSTITUTIONNELLE LANCÉE
  • Kolda/Politique : Fabouly Gay rejoint Macky
  • Casamance/Tourisme : Mamadou Racine Sy plaide pour la promotion de la destination Casamance
  • Ziguinchor/Don de lunettes : Les bénéficiaires valident ce geste de haute portée humanitaire
  • Ziguinchor : Le ministre du travail joue la carte de la stabilité

Ziguinchor/BMN : 610,5 millions Fcfa d’investissements approuvés pour 11 nouvelles entreprises

Scoopsdeziguinchor.com : Le Bureau de Mise à Niveau (BMN) des entreprises de la Casamance s’est une nouvelle fois activée au renforcement de 11 nouvelles entreprises de la région. 11 nouvelles entreprises qui ont bénéficié le mercredi dernier à Ziguinchor d’investissements approuvés de l’ordre de 610,5 millions et de primes octroyés de l’ordre de 265 millions

testimg1

Le programme du Bureau de Mise à Niveau (BMN) des entreprises de la Casamance a été initié par le gouvernement du Sénégal avec l’appui  de l’Agence Française de Développement (AFD) pour un montant de 9 milliards Fcfa et pour une période de trois (03) ans, de 2015 à 2018. C’est un programme qui vise l’objectif d’accompagner 85 entreprisses sur les trois prochaines années ; des entreprises évoluant dans des secteurs d’activité économique éligible comme l’agroalimentaire, l’agro-industrie, l’économie maritime, la pêche, la transformation des produits halieutiques, des céréales, le tourisme, le BTP, l’hôtellerie, la restauration, la mécanique, la logistique, etc. C’est un programme qui vise également à renforcer la compétitivité des entreprises de la région. Une région qui a pendant longtemps été délaissée par les programmes de développement du fait d’une situation de crise qui a ralenti les investissements plombant, du coup, la création de richesses qui était loin d’être au rendez-vous. Autant de raisons qui ont poussé, selon le directeur du BMN Ibrahima Diouf, les autorités étatiques à mettre des programmes dans la région pour accompagner la reprise et la relance des activités économiques de la région pour arriver à une dynamique pérenne de création d’emplois et de richesses ; et ce, dans des secteurs tels que le  tourisme, de l’agroalimentaire et maintenant dans le secteur de la construction des matériels agricoles. Ainsi avec ces investissements approuvés et ces primes octroyées pour ces onze (11) nouvelles entreprises ce mercredi, ce programme est entré, de l’avis d’Ibrahima Diouf, dans une phase de croisière ; car « en deux (02) ans 68 entreprises ont été accompagnées avec des investissements approuvés de l’ordre de 3,2 milliards Fcfa et des encouragements à l’investissement (primes) octroyées à ces entreprises bénéficiaires de l’ordre de 1,121 milliards. Et en termes d’emplois, c’est 600 emplois temporaires et 250 emplois permanents qui ont été générés par ces investissements » a-t-il souligné. Le président du BMN pour qui  ce programme continue donc à rehausser le niveau de l’emploi dans la région. Et s’il y a de l’emploi, s’il y a la création de la richesse s’il y a des perspectives d’investissements de la création d’entreprises il y aura une possibilité d’arriver, a-t-il dit, à une paix définitive en Casamance. « Car l’autre nom de la paix s’appelle le développement a dit le président Macky Sall. Et c’est dans la paix qu’on peut contribuer à l’amélioration de conditions de vie des populations » a-t-il indiqué.

Le président de la Chambre de Commerce d’Agriculture et d’Industrie (CCIA) de Ziguinchor a quant à lui et au nom des opérateurs économiques de la région, exprimé toute sa satisfaction par rapport au travail d’encadrement mené par le BMN pour la région naturelle de la Casamance ; et travail qui a permis, selon lui, de procéder  encore à la signature de 11 nouvelles conventions. Pascal Ehemba a félicité et encouragé également les entreprises signataires qui ont accepté de plier aux exigences des audits diagnostics et aux ajustements demandés pour être éligible. Et avec cet instrument de relance et d’essor des activités économiques, les entreprises locales vont ainsi contribuer à leur façon au retour de la paix en Casamance qui constitue une des préoccupations majeures des populations et des autorités du pays, a-t-il soutenu. Même son de cloche de cloche chez l’adjoint au gouverneur de la région de Ziguinchor pour qui l’instauration d’une paix définitive en Casamance est tributaire d’un dynamisme économique retrouvé. Suffisant pour Ibrahima Ismaila Ndiaye de magnifier la démarche collaborative du BMN dans toute la Casamance et d’exhorter les acteurs et opérateurs économiques de la Casamance de faire des richesses économiques de la région des opportunités d‘affaires.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2017-12-24 19:07:21
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 448
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)