• TENDOUCK : MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LA FERMETURE DES ROBINETS
  • ZIGUINCHOR/CMU : Sit-in et brassards rouges des agents de santé pour 14 mois de factures impayées
  • Sédhiou : Marsassoum rend hommage au Pr Assane Seck
  • Signature de convention ANRAC / ANCAR
  • Communiqué de l´ICL L´Internationale Casamançaise pour la Liberté

Drame au quartier de Soucoupapaye de Ziguinchor

Scoopsdeziguinchor.com : Le quartier de Soucoupapaye situé à l’ouest de la Commune de Ziguinchor était le théâtre ce jeudi matin. En effet un jeune garçon du nom de Pape qui a rencontré sa petite amie en compagnie d’un autre garçon du nom d’Ousmane Samb, n’a pas tardé à l’accuser de «rival». Le lendemain matin, il s’arme d’un poignard pour poignarder son supposé «rival» sur son lit et prendre la tangente.

testimg1

C’est aux environs de dix heures et demie, ce jeudi matin que les faits se sont produits au quartier de Soucupapaye, situé à l’ouest de la Commune de Ziguinchor. Le nommé Pape, âgé d’une vingtaine d’années environ qui a vu sa petite amie s’accompagner avec un autre garçon du nom de Ousmane Samb pense que c’est un rival qui est là.

N’ayant pas cherché à comprendre le pourquoi de la présence du jeune garçon aux cotés de sa petite amie, le jeune amoureux, traumatisé par cette situation, trace son plan dès son arrivée chez lui. Ce jeudi matin, il se rend chez son supposé «rival » qui a trouvé en train de faire sa grâce matinée (dormait encore). Il le poignarde au niveau des reins. Heureusement le jeune Ousmane Samb partageait le lit avec un autre qui est intervenu le plus rapidement possible pour arracher le couteau au bourreau.

Le jeune Ousmane Samb a été évacué à l’hôpital mais sa vie n’est pas en danger. Désarmé, le bourreau sort de la chambre en courant. Arrivée chez lui, il informe son camarade de chambre du forfait qu’il tiré. Après avoir échangé ses habits, il prend la tangente et disparait dans la nature.

Informée du fait quelques heures plus tard, la police fait une descente pour essayer d’appréhender le jeune Pape mais c’était trop tard ; car il avait fini de se dissiper dans la nature, ne laissant aucune piste probable et prometteuse. Selon les témoins, les deux étaient envoyés à la boutique par leur père pour acheter une colle.

Son compagnon de chambre que la police a trouvé sur place, a été interpellé par cette dernière. Il refuse dans un premier temps toute coopération. D’ailleurs il a même refusé de donner la clé de la porte de leur chambre aux policiers qui voulaient procéder aux fouilles.

Après quelques tours opérés dans le quartier à la recherche du bourreau sans succès, la police finit par arrêter son compagnon de chambre pour complicité. Il sera libéré quelques heures plus tard après avoir garanti toute coopération avec celle-ci en de découverte du jeune «terroriste».

Auteur: Sana SADIO
Date de publication: 2017-12-28 15:32:58
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 215
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)