• Ziguinchor : Kaguit cadre des Journées de l’Alliance Sénégalo-guinéenne pour la paix et l’intégration le 28 septembre prochain
  • Bassire/Bulu-Ji : En attendant le grand Festival des origines et des arts du Buluf, Aminata Assome Diatta assure avec le Mini festival
  • Adéane/Tournoi Ousmane Ndiaye Compliqué : Retour gagnant de l’enfant prodigue en terre paternelle
  • ZIGUINCHOR - RSD/TDS : Le docteur Moussa Diédhiou se fraye un chemin de sortie
  • ZIGUINCHOR-Grève : le secteur de la santé perturbé les 18-19 et les 25-26 Septembre

Sédhiou : Marsassoum rend hommage au Pr Assane Seck

Scoopsdeziguinchor.com : La communauté de Marsassoum et du Diassing des profondeurs ont rendu un vibrant homme au professeur Assane Seck, homme de culture, leader politique et ancien ministre à portefeuille multiple. Les membres de sa famille, ses proches dont El Hadji Sidya Dramé, le président des Oulémas mandingues du Sénégal et ambassadeur de la paix, des universitaires et collaborateurs du disparu ont pris part à cette sixième commémoration. Sa famille s’engage à œuvrer pour l’émergence de cette cité de Marsassoum qui a vu grandir leur père.

 

testimg1

Professeur Assane Seck était un agrégé d’Histoire et de Géographie et ancien ministre. Il est né le 1er février 1919 dans le village d’Inor, dans la région de Sédhiou. Il fut tour à tour ministre des Affaires culturelles (1966-1968), de l’Education nationale (1968-1973), des Affaires étrangères (1973-1978), de la Culture (1978-1981) et de l’Equipement (1981-1983) dans les gouvernements de Léopold Sédar Senghor et d’Abdou Diouf. Assane Seck a participé à la deuxième guerre mondiale avant de devenir le premier professeur africain à l’école William Ponty. Militant socialiste, il est auteur de 5 ouvrages dont le dernier est intitulé: «Sénégal, émergence d’une démocratie moderne».
 
Une trentaine d’universitaires, d’amis et d’anciens collaborateurs de cet illustre fils de la Casamance, ont consigné des témoignages élogieux dans un ouvrage dont le titre est: «Mélanges offerts au professeur Assane Seck», sous la coordination du ministre et écrivain Makhily Gassama.
 
Les vendredi 16 et samedi 17 février, sa famille, ses proches, diverses classes d’intellectuels venus d’horizon divers lui ont rendu un vibrant hommage dans son terroir de Marsassoum. El Hadji Sidya Drame, ambassadeur de la paix et président des Oulémas mandingues du Sénégal, un vieil ami du professeur témoigne que «Assane Seck a beaucoup œuvré pour le développement de la Casamance notamment dans la recherche de la paix ainsi que l’émergence de toutes les collectivités régionales du Sénégal. C’est un homme aux dimensions intellectuelles multiples qui a bien servi notre continent africain. Assane Seck était un homme loyal et entier dans son approche. Quand il s’est agi de construire sur le fleuve Casamance à Ziguinchor, beaucoup de requêtes ont été faites. Mais, depuis qu’il a pris le dossier en main, les choses se sont très vite précipitées vers la réalisation de l’ouvrage», a dit El Hadji Sidya Dramé. Et de poursuivre, la voix très nostalgique d’un compagnonnage qui a traversé des décennies: «quand il a pris vraiment de l’âge, avec une santé précaire, je lui demandais de limiter ses déplacements vers la Casamance en raison de la distance. Il m’a toujours répondu que même s’il doit mourir en cours de route, son attachement à son terroir en valait la peine». 
 
RETOUR POSTHUME AU ROYAUME D’ENFANCE
 
A propos justement de son attachement à Marsassoum, Assane Seck a toujours souhaité reposer dans cette ville du Sud pour l’éternité. «Ceci permettra à mes enfants de venir souvent se recueillir à mon muselée et connaitre davantage Marsassoum». Et, ce déplacement de ses enfants et de nombreuses personnalités illustre la volonté du disparu, relève Sidya Dramé, ambassadeur de la paix et président des Oulémas mandingues du Sénégal.
 
Annette Seck, fille du professeur Assane Seck et directrice de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) annonce un programme de santé pour les écoles de Marsassoum. «Le lycée et les écoles de Marsassoum ont la primeur et la faveur d’être les premiers récipiendaires de «Yeksinaa» à l’école qui est une trousse d’urgence de première nécessité pour répondre aux besoins des élèves et des étudiants».
 
Le maire de Marsassoum, Sény Mandiang, ainsi que plusieurs autres personnalités dont Kourfia Diawara, le recteur de l’université de Ziguinchor qui porte le nom d’Assane Seck, ont exhorté à suivre les sillons de cet homme de valeur pour continuer à bâtir un Sénégal qui émerge dans le concert des nations. Plusieurs activités dont des consultations médicales gratuites, génie en herbe et un tournoi de football ont eu lieu à Marsassoum pour célébrer le professeur Assane Seck rappelé à Dieu en 2012, à l’âge de 93 ans.

Source : Sud Quotidien

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2018-02-22 00:41:44
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 0 sur 0

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)