• Casamance : Les Comités Allez Casa s’identifient au 12ème Gaindé et fustigent les agissements de Malamine Tamba et Seydou Sané
  • Bignona/Présidentielle 2019 : Le maire de Sindian Yankhoba Sagna vote Macky Sall
  • Sénégal/Football Ligue I : Le Casa sports en pole position pour le maintien
  • Sénégal/Coupe du Monde 2018 : Derrière les lions, Allez Casa veut conquérir le monde
  • Casamance/Football Ligue I : Pour les deux dernières journées, le Casa doit gagner ou périr

Ziguinchor/Aminata Angélique Manga prévient : « Les sénégalais ne doivent pas confier ce pays à un club d’anciens pensionnaires de Rebeuss »

Scoopsdeziguinchor.com : « Un ministre, c’est d’abord la confiance du président de la république ; et il ne saurait être du ressort de l’opposition de dicter au président de la république son casting gouvernemental ». Telle est la conviction du ministre de l’Economie Solidaire et de la Microfinance qui répondait ainsi à l’opposition sénégalaise qui exige la démission du ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Aminata Angélique Manga qui, face à la presse a en outre invité les sénégalais à barrer la route à « ce club d’anciens pensionnaires de Rebeuss » qui par des manœuvres mafieuses se sont soustraits des mains de la justice, dit-elle

testimg1

Pour la responsable apériste, l’opposition se doit de gérer sa parcelle de souveraineté et laisser le président de la république s’occuper de la souveraineté nationale. Une manière pour le ministre de l’économie solidaire et de la micro finance d’assimiler les agissements de l’opposition de faux débat, de prétexte de futurs et mauvais perdants. Car pour Aminata Angélique Manga, le candidat Macky Sall avait en 2012 remporté haut la main les élections présidentielles organisées à l’époque par un ministre de l’intérieur membre du comité directeur du PDS en l’occurrence Maitre Ousmane Ngom. « Techniquement le ministre de l’intérieur n’organise pas les élections ; celles-ci relèvent d’un processus géré par la direction générale des élections et la direction générale de l’Administration qui a remplacé la DAGAT. Et qui parle d’administration territoriale parle de gouverneur, de préfet et de sous-préfet » a-t-elle tenu de rappeler. Et par conséquent, Aminata Angélique Manga dit ne pas croire que ceux-là de l’opposition soient plus patriotiques, plus républicains, plus responsables et plus consciencieux que ces commis de l’administration qui ont passé, estime-t-elle, toute leur vie à servir l’Etat dans tous les coins et recoins du Sénégal. « Cela est donc un faux débat alimenté par des futurs perdants qui veulent tout simplement installer le pays dans le chaos, le désordre et ce, en passant tout leur temps à manifester ; et je crois qu’ils perdent leur temps » argue Angélique Manga. Pour qui Aly Ngouille Ndiaye a toute la confiance du chef de l’Etat et bénéfice de toute la solidarité du gouvernement.

Parlant également de la tournée nationale d’Idrissa Seck qui ne cesse d’adresser des piques à son mentor Macky Sall, la responsable apériste a toujours face à la presse, présenté ce dernier de pire premier ministre de l’histoire du Sénégal. « Idrissa Seck n’a été que le premier ministre, voire le courtier d’une localité ». Quelle alternative, quel projet de société, quel programme Idrissa Seck peut-il proposer aux sénégalais ? S’est interrogée Angélique Manga. Pour qui on ne saurait conquérir la magistrature suprême d’un pays la haine en bandoulière et l’insulte à la bouche. Pour l’ex présentatrice vedette de la RTS, les sénégalais ne sont pas amnésiques et se souviennent encore du mépris avec lequel Idrissa Seck avait traité le dossier du naufrage du Joola. En outre, pour l’enfant du royaume du Mof’avi, celui qui a fait l’apologie de « njoombor » et « Joublang » ne peut donc s’ériger en donneur de leçon. « Et les sénégalais ne sont pas amnésiques pour confier ce pays à un club d’anciens pensionnaires de Rebeuss, les uns exilés, les autres qui par des protocoles dignes de chefs mafieux ont réussi à se soustraire des mains de la justice ». Dixit Aminata Angélique Manga qui est d’avis que le Sénégal est sur de bons rails avec des taux de croissance records.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2018-03-26 22:49:10
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 467
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)