• Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC
  • Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC
  • Boutoupa Camaracounda/Finale Zone 6 : La marraine Assome Aminata Diatta mise, la jeunesse gagne
  • Bignona/Thiobon : Eridian étale ses difficultés
  • BRUNO, MON FRERE ! Un Hommage de Pascal Kotimagne Manga

Bignona/72 heures de Mangoulé : L’abandon scolaire en question, la jeunesse face à ses défis

Scoopsdeziguinchor.com : L’abandon et la déperdition scolaires ! Des fléaux qui sont entrain de gangréner le système éducatif un peu partout au Sénégal et particulièrement au niveau de la région de Ziguinchor. Une partie sud du pays où l’abandon scolaire qui dépasse d’ailleurs ici la moyenne nationale est plus que manifeste dans plusieurs contrées de la région. C’est le cas au niveau de la localité de Mangoulé, commune de Tenghory où, face à la montée des périls, les populations ont sonné la mobilisation pour éradiquer le taux d’abandon scolaire au niveau leurs établissements. Une volonté des populations portée par l’Amicale des Elèves et Etudiants de Mangoulé (AEEM) et réitérée le mardi dernier à l’occasion de la journée d’excellence organisée dans le cadre des activités de la 12ème Edition des 72 heures de Mangoulé pour récompenser les meilleurs élèves de la localité

testimg1

Cette journée de l’excellence dédiée aux meilleurs élèves de Mangoulé était co-parrainée par l’honorable député Mamadou Sané et par l’Inspecteur de l’enseignement à l’IA de Ziguinchor et par ailleurs 1er adjoint au maire de Ziguinchor Seydou Sané accompagné, pour la circonstance, d’une forte délégation. Une cérémonie ponctuée par une remise de décoration à l’ancien directeur de l’école élémentaire de Mangoulé Cora Fall et de remises  de prix aux élèves les plus méritants. Et ce, devant la présence des parrains et de leurs proches, de l’IEF de Bignona I, des responsables de l’AEEM, des notables, des jeunes et des femmes du village ainsi que de plusieurs invités.

Mangoulé ! Une localité de la commune de Tenghory fortement enclavée et nichée entre cette commune éponyme et les communes de Bignona et de Sindian. Accéder au niveau de cette localité relève d’ailleurs d’un véritable parcours de combattant du fait de l’impraticabilité des pistes d’accès. Une forte entrave à la mobilité des populations souvent contraintes de faire un contournement de plus de 5 Km pour rallier la commune frontalière de Bignona. Mais également une situation qui a de quoi plomber le développement de cette localité qui regorge d’énormes potentialités économiques avec une forte production agricole et fruitière réduite chaque année à néant du fait de l’enclavement de Mangoulé qui ne favorise pas l’écoulement des produits vers d’autres contrées. Ici, les seuls moyens de transport en vogue sont constitués par les charrettes et les motos Jakarta. A moins pour les passagers d’accepter la surenchère des automobilistes pour rallier Mangoulé et ses environs. Mangoulé qui fait également face à des problèmes d’accès aux soins de santé, d’accès à l’eau potable, à l’électricité voire d’infrastructures socioéconomiques de base. Autant de difficultés, de contraintes listées par les populations locales lors de la cérémonie officielle de la 12ème Edition des 72 Heures de Mangoulé. Une initiative à l’actif de l’Amicale des Elèves et Etudiants (AEEM).

« Pour une éradication du taux d’abandon des élèves à l’Ecole : La jeunesse de Mangoulé se mobilise » ! Tel était d’ailleurs le thème cette année des 72 heures de Mangoulé. Un thème pris en charge lors de cette journée d’excellence consacrée à des remises de prix aux élèves les plus méritants de Mangoulé et qui constitue un prétexte pour les jeunes de réfléchir profondément sur les crises scolaires afin de trouver des solutions viables pour une éducation de qualité à Mangoulé. Une éducation aujourd’hui plombée par un fort taux d’abandon des élèves à l’école à Mangoulé ; localité qui abrite cinq (05) établissements élémentaires et un CEM et qui polarisent 13 villages. D’ailleurs pour Mamadou Lamine Diédhiou porte parole des Elèves et Etudiants de Mangoulé, l’abandon des élèves à l’école qui a fini de devenir un fléau au Sénégal dont être aujourd’hui combattu. Et pour ce faire, L’AEEM compte, dit-il, s’activer dans le cadre de la sensibilisation  pour faire comprendre aux garçons et aux filles que le premier combat qui vaille d’être mené c’est d’étudier. Et la principale cause que les jeunes de Mangoulé ont pointé du doigt par rapport à l’abandon de leu scolarité, c’est la conduite des motos Jakarta une activité qui a, selon eux, poussé les jeunes à négliger leurs études. « Celui qui a un petit problème, un obstacle qui  se dresse devant lui à l’école, préfère arrêter les études pour être conducteur de moto Jakarta. Cela ne saurait pourtant constituer pour lui un avenir. On gagnerait mieux à aller étudier, se battre quel que soit les obstacles qui se dressent sur son chemin » a soutenu le porte parole de l’AEEM.

Disséquant à son tour sur ce thème, le parrain de cette Edition Seydou Sané estime que ce thème colle à l’actualité au niveau régional où autorités administratives et acteurs de l’éducation se sont d’ailleurs penchés le lundi dernier sur la question de l’abandon en milieu scolaire ; et ce, avec un taux qui dépasse, dit-il, ici la moyenne nationale. Et pour l’inspecteur de l’enseignement à l’IA de Ziguinchor, c’est avec la détermination des jeunes et des populations que ce taux est en train d’être réduit au fil des ans et que d’ici deux ans ce fléau sera totalement éradiqué au CEM de  Mangoulé. « L’espoir est permis avec l’engagement des parents d’élèves, des jeunes et des femmes » a-t-il soutenu. Car pour Seydou Sané, ce collège de proximité qui polarise 13 villages mérite un accompagnement et un soutien. Pour ce faire le parrain a plaidé pour que ce CEM bénéficie du grand programme de l’Etat d’un cout de 300 milliards FCFA pour clôturer l’ensemble des établissements scolaires du Sénégal. «Avec le montant alloué à la région de Ziguinchor, le gouvernement, je l’espère, fera de Mangoulé une priorité car les effectifs et les résultats suivent ; il n y a rien donc qui pourrait peut-être ne pas permettre à Mangoulé de bénéficier de ce chantier qu’est la clôture de son CEM » a-t-il lancé. 

Participant à cette journée de l’excellence dédiée aux meilleurs élèves de Mangoulé, Issa Ndior l’IEF de Bignona I nouvellement installé justifie ici les raisons de sa présence à cette manifestation de haute portée socioéducative.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2018-03-30 21:19:59
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 366
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)