• Casamance : Les Comités Allez Casa s’identifient au 12ème Gaindé et fustigent les agissements de Malamine Tamba et Seydou Sané
  • Bignona/Présidentielle 2019 : Le maire de Sindian Yankhoba Sagna vote Macky Sall
  • Sénégal/Football Ligue I : Le Casa sports en pole position pour le maintien
  • Sénégal/Coupe du Monde 2018 : Derrière les lions, Allez Casa veut conquérir le monde
  • Casamance/Football Ligue I : Pour les deux dernières journées, le Casa doit gagner ou périr

Ziguinchor : L’UMS se mobilise pour exposer ses préoccupations

Scoopsdeziguinchor.com : L’Union des menuisiers du Sénégal (UMS) Section de Ziguinchor a sonné le jeudi dernier la grande mobilisation au niveau des locaux de la Chambre des Métiers de Ziguinchor pour les besoins d’un point de presse. Des acteurs de la filière bois dont les activités sont plombées par la mesure d’interdiction de la coupe de bois et qui sont venus partager leurs préoccupations avec la presse et les partenaires sociaux

testimg1

C’est connu ! En Casamance le secteur des acteurs et artisans du bois est prépondérant dans l’activité économique de la partie sud du pays parce que 90% de la population est directement ou indirectement liés à l’activité agro-forestière. C’est pourquoi la mesure d’interdiction de la Coupe du bois prise par le président de la république au lendemain de la tuerie de Bofa-Bayotte a porté un sacré coup à l’activité des acteurs et artisans de la filière bois et plus particulièrement des menuisiers. Une mesure qui, de l’avis de nombreux artisans menuisiers, a plombé la recherche et la consolidation de la paix ; et ce, nonobstant, martèlent-ils, les efforts de l’Etat par rapport à la priorisation de l’économie de la zone Casamance sur 10 ans afin de booster l’économie de la région naturelle de Casamance meurtrie par trois décennies de conflit armé. « L’espoir renaissait, l’émergence augurait, la paix frémissait lorsque le décret d’interdiction de coupe de bois surgissait coupant nos espoirs » a indiqué le président de l’UMS Section de Ziguinchor lors de son face avec la presse. Dans son intervention Sadibou Bodian a laissé entendre que la situation des artisans et acteurs de la filière du bois au niveau de la Casamance naturelle est aujourd’hui dans sa phase la plus délicate de son histoire. Et ce dernier d’illustrer cet état de fait par des scieries qui ont contracté des dettes auprès d’institutions financières ; par la situation des artisans et acteurs du bois poursuivis en justice par des tiers pour non-respect de leurs engagements ; et ce, suite à cette mesure d’interdiction de la coupe du bois. Le président de l’UMS Section Ziguinchor qui avec les artisans et acteurs de la filière bois se dit conscient de la pertinence de cette mesure d’interdiction de la coupe de bois qui vise, selon lui, à préserver l’environnement et stabiliser la construction de la paix. « Nous ne sommes pas contre cette mesure mais nous voulons des mesures d’accompagnement et sollicitons une franche collaboration avec les services de l’Etat et ses démembrements» a-t-il soutenu. Sadibou Bodian qui plaide pour une exploitation responsable corrélée à une stratégie de mise en valeur du code forestier seul gage, argue-t-il, d’une exploitation rationnelle.

Quant au président de la Chambre des métiers Fabakary Sané présent à cette rencontre, il a laissé entendre que des actions et des stratégies sont entrain d’être peaufinées pour soulager les acteurs de la filière bois. Et face à l’urgence, Fabakary Sané préconise la mise en place au niveau de la partie sud du pays de magasins de stockage de bois pour permettre aux artisans et acteurs de la filière de s’approvisionner en attendant en bois.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2018-04-17 09:34:56
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 786
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)