• Bignona/Réélection Macky Sall : Mamina Kamara multiplie les initiatives et mobilise
  • Casamance : La PFPC satisfaite de l’engagement des candidats à appliquer leur mémorandum une fois élu
  • Ziguinchor : Ali Haidar dénonce l’indifférence des politiques par rapport aux questions environnementales
  • Casamance : Ousmane Sonko promet, une fois élu, de sortir ses « frères » du maquis
  • Casamance/Audition : Idrissa Seck s’engage à apporter un soutien total à l’entreprise de la PFPC

Oussouye/Question foncière : Oukout et Mlomp apportent la riposte à Oussouye

Scoopsdeziguinchor.com : Après la marche initiée par le collectif des entités traditionnelles d’Oussouye, de Calobone et d’Ekink dénonçant l’expropriation de leurs terres par les communes d’Oukout et de Mlomp et exigeant l’extension de la commune éponyme, c’était autour le dimanche dernier des maires de ces deux collectivités territoriales incriminées de monter au créneau pour apporter la réplique à l’édile d’Oussouye Edouard Lambal et à ses mandants. Occasion pour les édiles d’Oukout et de Mlomp d’appeler les populations au calme et à la sérénité mais également de faire confiance aux autorités compétentes pour une bonne gestion de la question foncière dans ce département

testimg1

Pour les maires de Mlomp Michel Diatta et d’Oukout Insa Himbane il s’est agi à travers ce point de presse co-organisée dans les locaux de la mairie de Mlomp, d’éclairer l’opinion publique par rapport à la sortie malencontreuse, disent-ils, de l’édile d’Oussouye Edouard Lambal sur la question foncière qui alimente les débats dans ce département ; et ce, suite à la destruction des bornes implantées dans les périmètres de leurs communes. Et pour la circonstance, la salle de délibération de la mairie de Mlomp avait été prise d’assaut par les élus, notables, jeunes et femmes de cette localité. 

Et abordant le chapitre relatif à la destruction des bornes implantées par le maire et les populations d’Oussouye, l’édile de Mlomp se veut formel. « Le maire et les populations d’Oussouye imputent à tort la responsabilité du préfet Ismaila Ndiaye dans l’enlèvement des bornes. Je précise ici et solennellement que c’est bien moi qui ait procédé à cet enlèvement en toute responsabilité sans aucune intervention du préfet » a martelé Michel Diatta face à la presse. Et pour ce dernier, des maires se sont succédés dans la commune d’Oussouye, mais jamais un maire n’a posé, dit-il, de tels actes qui n’appartiennent pas, poursuit-il, à leur génération. Une manière pour Michel Diatta de clore à tout prix, suggère-t-il, ce débat sur l’histoire de ces bornes qui risque, prévient-il, de heurter la sensibilité de leurs populations et de les pousser à la révolte. Convoquant l’exposé des motifs de la loi de l’acte III de la décentralisation où il est mentionné que la 1ère phase se déroule dans le respect et le maintien des limites des communes, les maires d’Oukout et de Mlomp se disent, du coup, outrés par la démarche de leur collègue d’Oussouye ; Edouard Lambal qui semblerait méconnaitre en ce 21ème siècle, notent-ils, les fondements de cette loi au point d’implanter des bornes dans des communes voisines. Un acte que ces derniers qualifient d’incompréhensible, d’illégal et hégémonique et qui a poussé l’autorité préfectorale, informée, a convoqué un CCD sur la question foncière, estiment-ils. « Au décours de celui-ci, une recommandation forte d’enlever les bornes dans un délai de 10 jours fut formulée à l’endroit de l’édile d’Oussouye. Et c’est face à son refus que j’ai pris en toute responsabilité la décision de procéder à l’enlèvement des bornes » renchérit l’édile de Mlomp. Et pour qui le départ du préfet réclamé par les populations de la commune d’Oussouye n’est point à l’ordre du jour. D’autant plus que ce souhait émanant d’une minorité manipulée, soutient-il, n’est pas l’avis de la majorité écrasante de tout le département. Michel Diokene Diatta !

Le maire d’Oukout Insa Himbane est d’ailleurs d’avis que la région a assez souffert de 36 ans de conflit. « Alors ce n’est pas au moment où le président de la république lance des projets de développement pour cette région que nous allons créer des conflits dans nos différentes localités pour enfreindre leurs développements ». Dixit Insa Himbane qui revient ici sur la genèse de cette affaire qui les oppose à l’édile d’Oussouye ; non sans manquer au passage de lancer à son tour un appel aux autorités compétentes de ce pays afin de statuer et de régler ce problème qui risque de mettre, souligne-t-il, leurs localités dans un conflit éternel.   

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2018-12-26 16:23:57
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 824
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)