• Bignona/Réélection Macky Sall : Mamina Kamara multiplie les initiatives et mobilise
  • Casamance : La PFPC satisfaite de l’engagement des candidats à appliquer leur mémorandum une fois élu
  • Ziguinchor : Ali Haidar dénonce l’indifférence des politiques par rapport aux questions environnementales
  • Casamance : Ousmane Sonko promet, une fois élu, de sortir ses « frères » du maquis
  • Casamance/Audition : Idrissa Seck s’engage à apporter un soutien total à l’entreprise de la PFPC

Forum Naran-Ouest/Zone des Palmiers : Populations et combattants du Mfdc revendiquent des instruments de développement

Scoopsdeziguinchor.com : Les populations du Naran Ouest (Commune de Kataba I) et de la Zone des Palmiers (commune de Djignaky) ont à nouveau levé un coin du voile sur les nombreuses difficultés que vivent leurs localités réputées jadis rebelles ; et des difficultés qui se singularisent tout simplement au vocable Enclavement et aux problèmes d’infrastructures. C’était lors de forum initiés le week-end dernier par les populations locales de concert avec le Groupe de Réflexion pour la Paix en Casamance (GRPC) dirigé par Robert Sagna

testimg1

A Macouda localité du Naran-Ouest située à la lisière de la frontière gambienne et à Katipeu dans la Zone des Palmiers, les populations ont mis à profit la présence du ministre d‘Etat Robert Sagna président du Groupe de Réflexion pour la Paix en Casamance (GRPC) et de sa forte délégation pour étaler une palette de contraintes multiformes dont souffrent leurs contrées respectives ; et contraintes liées à une multitude d’enclavement avec ses conséquences multiples, variées et néfastes qui les condamnent depuis plusieurs décennies dans un rôle d’éternels désœuvrés. 48 heures de rencontres de réflexion, d’échanges et d’animation folklorique pour ces populations situées dans ces zones « rouges », des zones jadis de non-droits et qui ont leur servi de prétexte pour revendiquer également leur sénégalité. A Macouda, commune de Kataba I, dans le Naran-Ouest qui polarise neuf villages, jeunes, femmes, notables, etc. regroupés au sein du Collectif du Naran-Ouest ont ainsi tour à tour prôné, devant les responsables du GRPC et les représentants de l’ANRAC, du PUDC, du PPDC, etc. une indépendance économique, solidaire et durable. Une dynamique qui passe, selon eux, par un accès total à l’eau potable, l’élargissement du réseau téléphonique, l’électrification de la zone ; mais également par l’érection dans le Naran-Ouest d’un Lycée, d’un CEM moderne à Dombondir, l’octroi de tracteurs et motoculteurs, .la construction d’un hôpital, d’un stade multisport et aussi et surtout d’infrastructures routières. Car tous les intervenants sont d’avis que le désenclavement routier demeure la priorité des priorités. « Se déplacer, se soigner s’approvisionner, etc. demeure un exercice périlleux à cause de l’état des routes en très mauvais état dans le Naran » ont-ils tous martelé. Ibou Sambou au nom des populations du Naran-Ouest a, à cet effet, plaidé pour l’érection en commune de cette contrée du département de Bignona meurtrie par plus de 30 ans de conflit et longtemps laissée en rade par les politiques publiques. Mamadou Lamine Sambou responsable des jeunes porte ici la parole des siens !

Des revendications bien perçues par Robert Sagna et toute l’équipe du GRPC. Le ministre d’Etat qui s’est réjoui de l’organisation de ce forum initié par l’Association des Ressortissants du Naran-ouest, axé sur la paix et le développement et où de bonnes résolutions ont été, dit-il, prises pour la paix sans laquelle il n y a pas de développement. « La paix est un autre nom du développement, l’un ne va pas sans l’autre » a-t-il indiqué. Et pour le président du GRPC, les efforts consentis pour le retour de la paix sont plus que manifestes et le Naran n’est plus, martèle-t-il, cette zone rouge que personne n’osait fréquenter et dont il souhaite aujourd’hui qu’il soit définitivement une zone de paix. Et à  l’instar de ce combattant qui a fait preuve de repenti au cours de son discours lors de cette rencontre, Robert Sagna a invité à nouveau ces autres frères d’armes à faire le même geste de courage de renonciation pour le développement économique et social de la Casamance. C’est tout le sens d’ailleurs de la présence, a-t-il souligné, des agences et programmes de l’Etat à cette rencontre  initiée à Macouda ; Une présence sur le terrain qui leur permet, dit-il, de vivre les réalités, de les sentir afin d’être plus efficaces et de savoir ce que veulent les populations et comment elles le veulent.

C’est d’ailleurs le cas également à Katipeu dans la zone des Palmiers où le GRPC a également participé aux débats et constaté le travail de développement que les populations, en l’occurrence les familles Coly du département de Bignona, ont engagé dans le secteur de l’arboriculture. Souleymane Coly, Responsable appui conseil Djamoral Koussafamagna justifie ici leur démarche.

Sur place le président du GRPC a ainsi invité les organes de développement à venir s’imprégner des réalités dans le secteur agricole mais également dans le secteur des infrastructures. Et ce, afin qu’ils puissent voir dans leurs programmes comment apporter, poursuit-il, leurs contributions pour faire progresser cette zone des Palmiers qui est très en retard dans son processus de développement car fortement marquée par la rébellion. « Aujourd’hui les choses évoluent et les choses changent. C’est également beaucoup d’espoir quand les combattants du Mfdc, des citoyens de cette zone, viennent prendre part à ces réunions et se voir accorder des audiences  » a déclaré Robert Sagna. Le président du GRPC pour qui le processus de paix est bien engagé. « Il y a une dizaine d’années personne n’osait mettre les pieds ici à cause des combattants ; aujourd’hui ces derniers ont accepté de baisser les armes pour discuter, échanger et faire changer beaucoup de choses » a-t-il soutenu. 

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-01-18 21:30:14
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 824
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)