• Diouloulou : Les populations en colère contre les défaillances du réseau électrique
  • Diouloulou/Cohabitation en Islam : L’édile de Diouloulou prône l’unité des fils du terroir
  • Diouloulou/5ème Edition Gamou El Hadj Cheikh Malick Thiam: Comme si vous y étiez !
  • Casamance/Développement économique : Le collectif des députés de la Casamance naturelle engage le combat
  • Sénégal: Mame Boye Diao Directeur des domaines à propos du TER

Oussouye/Lancement Projet TCI : Pour une prise en charge des préoccupations des jeunes en matière de santé de la reproduction

Scoopsdeziguinchor.com : La capitale du Kassa a été le cadre le jeudi dernier d’un important atelier de lancement du projet de renforcement de la Planification Familiale, de la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et des Femmes (PFSRAJ) qui polarise les trois communes d’Oussouye, de Ziguinchor et de Bignona. Une rencontre mise à profit par les jeunes, les collectivités territoriales à travers les élus, les autorités sanitaires, les acteurs et relais communautaires pour réitérer leur engagement dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet qui va contribuer à l’amélioration de la santé maternelle

testimg1

C’est à un moment crucial de la promotion de la Planification Familiale en perspective de l’atteinte des Objectifs du développement durable que les communes de Ziguinchor, d’Oussouye et de Ziguinchor ont donc décidé d’unir leurs efforts pour élaborer un projet de Planification Familiale et de santé Reproductive des Adolescents et des Jeunes portés par la ville de Ziguinchor. Un projet à l’actif de The Challenge Initiative (TCI), lancé à Ziguinchor le 3 janvier dernier et qui est basé sur la compétition pour encourager les villes à démontrer un haut niveau d’engagement et de responsabilité vis-à-vis des besoins de santé reproductive de leurs citoyens. Et le jeudi dernier ce fut au tour de la commune d’Oussouye de s’approprier ce projet à travers une cérémonie de lancement rehaussée par la présence des autorités municipales de Ziguinchor, de Bignona et d’Oussouye, des acteurs et relais communautaires, de la communauté sanitaire, des partenaires et des acteurs cibles que sont les jeunes et des femmes.

Occasion pour la représentante de la directrice de la Plateforme de l’Afrique de l’Ouest Francophone de réitérer leur plaidoyer pour l’institutionnalisation de l’appui à la Planification Familiale dans les plans de développement des municipalités ; gage, selon elle, pour la pérennisation des interventions réussies. « Et je réaffirme ici l’engagement de la Plateforme TCI sur sa ferme volonté d’œuvrer à vos côtés pour contribuer à l’amélioration de la santé de nos braves femmes et jeunes afin qu’ils participent activement au développement de la localité » a-t-elle ajouté lors de son intervention. Pour le chef de district sanitaire d’Oussouye, les besoins énumérés dans la documentation du projet témoignent largement de la multiplicité et de la diversité des problèmes dans le domaine de la santé reproductive, en particulier la planification familiale dans la région. « Et au moment où les partenaires des districts se font de plus en plus rare, on ne pouvait rêver mieux comme projet d’appui à la santé de la reproduction » a-t-il indiqué. Gabriel Masséne Senghor qui est d’avis qu’en appuyant ces trois communes sur le plaidoyer en planification familiale, TCI vient de donner un grand coup de main à la vision du ministère de la santé en matière de planification familiale. Et ce projet TCI va permettre, a-t-il dit, l’aménagement de deux espaces ado/jeunes dans la commune d’Oussouye pour la prise en charge des préoccupations de cette frange de la population en matière de santé de la reproduction. «  Ceci est d’autant plus important car les adolescents se trouvent confrontés à une quête d’identité, d’indépendance et de créativité. Ils se considèrent en bonne santé bien que conscients de leurs comportements à risque » soutient-il.

Quant à l’édile d’Oussouye, il est d’avis que ce projet va beaucoup contribuer positivement par rapport au programme de planification familiale au niveau de sa commune et de l’ensemble du département d’Oussouye. Et quid des barrières socioculturelles qui constituent une réalité dans le Kassa par rapport à la planification familiale ? Edouard Lambal estime que ce programme pourrait permettre de mener des activités avec tous les acteurs concernés pour une meilleure compréhension de cette politique qui est d’une importance capitale dans tous les secteurs de la vie. « Le programme a prévu beaucoup d’activités d’informations et de sensibilisation qui vont permettre à la population de mieux comprendre les enjeux de la planification familiale et d’annihiler certaines résistances dans le Kassa » souligne-il.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-01-24 22:10:18
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 149
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)