• Oussouye/Entente-Gescod : Un dispositif pilote d’assainissement, pour une économie verte et durable
  • Bignona/Mangoulé : Direct Aid injecte près de 25 millions pour soulager des communautés
  • Mpack/Défilé du 4 avril : L’Ecole de Kung Fu Lami I Ka en mode démonstration
  • Niaguis/Boutoupa Camaracounda : Retour en images sur le défilé du 4 avril à Mpack
  • Ziguinchor : Assome Aminata Diatta ministre du commerce et des PME

Affaire Cissé Lô : DÉCLARATION DU COLLECTIF DES CADRES CASAMANCAIS

Scoopsdeziguinchor : C’est par une déclaration signée par Atab Bodian, conseiller du Collectif des Cadres Casamançais (CCC), que cette structure s’est invitée au débat né de la dernière sortie du responsable apériste Moustapha Cissé Lô ; et lequel avait qualifié de rebelles ceux qui étaient venus assistés au meeting d’Ousmane Sonko le 26 janvier dernier à la Place Bambaya. Le Collectif des cadres Casamançais qui a à son tour qualifiés ses propos de Moustapha Cissé Lô de malencontreux  a, du coup, invité les acteurs politiques à adopter  un style et un ton de campagne républicain et plaidé, en outre, pour UN JEU POLITIQUE RÉPUBLICAIN. Voici l’intégralité de la déclaration du CCC signée par Atab Bodian

testimg1

A la suite du meeting du candidat Ousmane SONKO, tenu le 26 janvier 2019 à Ziguinchor, Monsieur Moustapha Cissé LO, s’exprimant dans une radio de la place, a déclaré que “ceux qui sont venus au meeting de SONKO sont tous des rebelles”.  

Ces propos malencontreux qui n’ont pas fini d’émouvoir les Sénégalais épris de paix et de justice ont fait l’objet de notre part d’une analyse responsable,  réfléchie et sans passion pour en relever la gravité, les dangers et ensuite étayer la position du Collectif des Cadres Casamançais (CCC) dans cette affaire.  

Il est vrai que du point de vue du contexte, ces propos déplorables ont été tenus dans un champ politique sous tension dans lequel les acteurs, du fait des enjeux de l’élection présidentielle du 24 février 2019, semblent se regarder en chiens de faïence.     

Cependant, est-il pertinent et responsable de faire feu de tout bois en usant de propos incendiaires pour convaincre du bien-fondé, de la légitimité et de la crédibilité de son camp politique ou de son candidat ?  

Le CCC juge qu’aucune ambition politique - quelle que légitime soit-elle- ne devrait primer sur la paix, la stabilité sociopolitique du Sénégal au point de justifier toutes les dérives tendant à stigmatiser des citoyens.  

Considérant les efforts fournis sans relâche depuis plus de trois décennies pour le retour de la paix et la consolidation de l’unité nationale et ce, en synergie avec d’autres acteurs tout aussi engagés et déterminés, le Collectif des Cadres Casamançais, déplore et condamne avec la dernière énergie les propos stigmatisant proférés par Monsieur Moustapha Cissé LO, hélas coutumier de propos et de comportements aux antipodes de la bienséance, de la courtoisie républicaine et de la convivialité, relèvent avec satisfaction la condamnation énergique par la grande majorité des Sénégalais, y compris les démocrates de sa famille politique, appellent la classe politique, les candidats aux prochaines élections, en particulier, à la sérénité et à la retenue, et lancent le présent plaidoyer pour une campagne électorale républicaine respectueuse et promotrice d’une plus grande concorde nationale.  

Au nom du principe de précaution, de la paix, et de la concorde nationale, il incombe aux acteurs politiques de séparer des questions aussi sensibles que la crise casamançaise du jeu électoral s’ils ne sont pas capables de jouer le double rôle de pacificateur et de garant de la stabilité du pays.  

A la veille d’une campagne électorale dont les enjeux politiques peuvent impacter sur la stabilité sociale de la nation, le CCCC invite les acteurs politiques- de quelque bord qu’ils se situent” à faire leur cette idée: “la qualité démocratique de notre vie collective dépend non seulement de notre capacité à juger le discours, mais aussi de la justesse de nos propres paroles”.    

Par conséquent, le Collectif des Cadres Casamançais invite les acteurs politiques à adopter  un style et un ton de campagne républicain qui ne conduisent pas à développer des positions et des argumentaires susceptibles de causer des divisions profondes au sein de notre société.  

Dakar, le 1er février 2019  

Pour le Collectif Atab BODIAN, Conseiller

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2019-02-01 16:34:08
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 830
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)