• Oussouye/Entente-Gescod : Un dispositif pilote d’assainissement, pour une économie verte et durable
  • Bignona/Mangoulé : Direct Aid injecte près de 25 millions pour soulager des communautés
  • Mpack/Défilé du 4 avril : L’Ecole de Kung Fu Lami I Ka en mode démonstration
  • Niaguis/Boutoupa Camaracounda : Retour en images sur le défilé du 4 avril à Mpack
  • Ziguinchor : Assome Aminata Diatta ministre du commerce et des PME

Ziguinchor/PFPC/Auditions : Le Pr Issa Sall (PUR) s’engage à impliquer la PFPC dans le règlement définitif du conflit

Scoopsdeziguinchor.com : Les femmes de la Casamance regroupées au sein de la Plateforme des Femmes pour la Paix en Casamance (PFPC) entendent jouer à leur manière leur partition dans le cadre de la campagne électorale pour les élections présidentielles du 24 février prochain. Et pour ce faire, elles ont décidé d’« imposer » aux cinq candidats en lice pour la magistrature suprême des auditions afin de leur permettre d’exposer sur leur programme, sur la sécurité, la paix, le développement et surtout les secteurs qui touchent le bien-être des populations casamançaises 

testimg1

En campagne électorale ce vendredi à Ziguinchor le candidat du Parti pour l’Unité et le Rassemblement (PUR, le Pr El Hadj Issa Sall accompagné d’une forte délégation a rencontré les femmes de la Casamance regroupées au sein de la Plateforme des Femmes pour la Paix en Casamance (PFPC) pour se plier à cet exercice. Une rencontre d‘échanges et de partage qui a eu comme cadre le complexe Haubert et qui a mobilisé toutes les responsables de la PFPC dirigée par Mme Ndèye Marie Thiam.

Face au candidat du PUR le Professeur Issa Sall, les femmes de la Casamance regroupées au sein de la PFPC par la voix de leur coordonnatrice Ndèye Marie Thiam, sont d’avis qu’il est opportun de voir aujourd’hui quel projet de société les candidats à la magistrature suprême ont élaboré pour le développement socioéconomique et le règlement du conflit en Casamance. C’est tout le sens de l’audition que la PFPC a exigé, argue-t-elle, aux cinq candidats qui briguent la magistrature suprême. « Il s’avère nécessaire d’échanger avec vous pour votre programme sur la sécurité, la paix, le développement et surtout les secteurs qui touchent le bien-être des populations casamançaises » a d’ailleurs lancé Mme Ndeye Marie Thiam à l’endroit du candidat du PUR. Et pour la présidente de la PFPC, l’objectif de ces auditions soumises aux candidats à l’élection présidentielle est d’amener ces derniers, une fois élu, à s’engager à faire de la résolution du conflit une de leurs priorités. Car les femmes de la Casamance ont toujours soif, poursuit-elle, de voir ce que les candidats proposent pour le règlement définitif du conflit et pour nous sortir enfin de l’impasse de la situation de ni paix, ni guerre que vit la région depuis des décennies. Et devant le Pr Issa Sall, les femmes de la Casamance, par la voix de Mme Ndèye, souhaitent l’ouverture de négociations transparentes et inclusives avec le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) pour un retour définitif de la paix en Casamance ; leur association effective à ces négociations et une audience avec le Pr Issa Sall après son élection pour lui présenter et lui remettre le livre blanc « Recueil du vécu quotidien des populations du sud et leurs propositions de sortie crise ». Mme Ndèye Marie Thiam !

Dans sa réponse, le Pr Issa Sall s’est dit honoré d’échanger avec ces femmes sur un point qui lui est cher ; à savoir la paix en Casamance. Il a aussi rappelé que le point le plus important de son programme de six axes constitue la paix en Casamance. « On en a fait une surpriorité. Et vous les femmes de cette plateforme même s’il y aura un dialogue direct et inclusif vous ferez office d’interface entre l’Etat du Sénégal que je souhaite représenter et le MFDC car vous êtes outillées pour jouer ce rôle » a-t-il martelé. Et le Pr Issa Sall de poursuivre : « C’est pourquoi je n’ai pas hésité à signer sans réserve  le document que vous m’avez soumis et de l’appliquer une fois élu à la magistrature suprême ». En outre, le candidat du PUR a proposé deux solutions pour la résolution de la paix en Casamance ; à savoir le désenclavement et le développement. « Et par conséquent il va falloir faire une discrimination positive » insiste-t-il.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-02-09 09:38:38
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 830
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)