• Ziguinchor/Atelier sur le Projet VLF au Sénégal : Répondre aux besoins et aux priorités des organisations féminines
  • Sedhiou/Journée du 8 mars : Mimi Touré a inspiré les femmes de Marsassoum
  • Marsassoum : Avec un score de 58%, le Diassing a donné le ton pour la réélection de Macky Sall
  • Ziguinchor/Election Présidentielle : Réaction Ousmane Sonko candidat de la coalition Sonko Président
  • Bignona/Réélection Macky Sall : Mamina Kamara multiplie les initiatives et mobilise

Ziguinchor/Election Présidentielle : Réaction Ousmane Sonko candidat de la coalition Sonko Président

Scoopsdeziguinchor.com : C’est aux environs de huit heures que l’élection présidentielle 2019 a démarré dans la quasi-totalité des centres de vote de la région de Ziguinchor.  Seul candidat à ces joutes électorales à voter dans le sud du pays, le candidat de la coalition Sonko Président a accompli son devoir citoyen à 10 h 25 minutes au Centre de vote des HLM Néma au bureau n° 2. Ousmane Sonko a par la suite fait face à la presse pour livrer ses premières impressions !

testimg1

 « Nous sommes très content et nous remercions le bon dieu de nous avoir permis, parmi tant de sénégalais, d’avoir été parmi les 5 candidats qui ont pu faire cette campagne ; et de nous avoir permis aussi de sacrifier aujourd’hui à ce devoir citoyen ».

« Je commencerais par m’incliner devant la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie durant cette campagne ; et ce, quel que soit leur bord politique. Je formule des prières pour tous les blessés, et là toutes les chapelles politiques en ont eu. Et je prie enfin pour que cette élection se passe dans des conditions d’apaisement, de paix ; et qu’au soir de cette élection, en tout cas jusqu’à la proclamation des résultats, qu’il y ait la paix au Sénégal, que les élections se passent d’une manière transparente, que le vainqueur en sorte dans les conditions le plus acceptables possible pour tout le monde et que tous les autres candidats puissent le féliciter. Car au-delà d’une élection le Sénégal va continuer à exister et à fonctionner ». 

« Je ne peux pas apprécier pour le moment l’organisation du scrutin puisque je viens de me présente à mon centre de vote. On a une organisation nationale avec des démembrements au niveau des départements et d’ici la mi-journée nous aurons les premières remontées par rapport à l’organisation globale du vote ». « Nous sommes plus que confiant parce qu’une élection ne se joue pas le jour du scrutin. Il y a tout un tas d’étapes qui précède. Et durant toutes ces étapes, que ce soit la précampagne, la campagne elle-même, ce que les sénégalais nous ont démontré en termes d’affection mais surtout d’adhésion à notre discours nous fondent à être extrêmement confiant par rapport à l’issue de cette élection ».  

« Accepter les résultats dépend des conditions dans lesquelles l’élection s’es passée. Si l’élection se passe de manière transparente, démocratique, quel que soit le vainqueur, et je pense que nous le serons, nous le féliciterons ; mais si ce n’est pas le cas évidemment nous contesterons l’élection parce que, par principe, une élection n’a de sens que si elle est démocratique, libre et transparente ».

« J’en profite personnellement pour lancer un appel à la paix car c’est important. Notre matière première la plus précieuse ce n’est pas l’or, ni le pétrole mas plutôt la paix en Afrique et au Sénégal. Et j’espère qu’u soir de ce jour, cette page sera tournée. Et il faut qu’on tourne la page de la rancœur, des règlements des comptes, de l’instrumentalisation de la justice pour régler des comptes politiques. Il y a trop de rancœur, de rancune qui ont coulé pendant ces sept dernières années et nous voulons que cette page se tourne et qu’il n y aura d’autres objectifs que le développement, le progrès socioéconomique mais surtout la solidarité entre tous les sénégalais quel que soit leur appartenance religieuse, ethnique, confrérique. Car nous avons au moins une chose de très fort qui nous unit, c’est que nous partageons ce maigre territoire qu’est le Sénégal et nous sommes condamnés tous ensemble à œuvrer pour la paix, pour la pacification mais surtout pour le progrès économique et social bien partagé entre tous les fils du Sénégal quel que soit leur appartenance ».

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-02-24 13:15:26
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 495
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)