• Ziguinchor/UASZ/1ère École Thématique sur la Promotion de l’agriculture durable face aux changements climatiques : Pour favoriser les échanges sur les recherches et pratiques agricoles face à ce phénomène
  • Bignona : BBY affute ses armes pour la reconquête des bastions perdues
  • Ziguinchor : Coalition autour du « Maad de Casamance »
  • Ziguinchor/Classement des réceptifs hôteliers : Pour une conformité entre le service offert et les normes standardisées
  • Ziguinchor : YMCA évalue le projet AMPA Awagna

Bignona/Marche des populations : Pour exiger un hôpital de niveau II dans le département

Scoopsdeziguinchor.com : La grosse tragédie survenue à Badiouré le 17 aout dernier aura montré de réelles difficultés dans la prise en charge médicale des victimes au niveau du District sanitaire de Bignona. C’est donc pour réclamer de meilleures conditions de soins de santé et l’érection d’un Hôpital de niveau II à la place du centre de santé au niveau du département de Bignona que les populations ont battu le macadam ce week-end. Une mobilisation très suivie à l’actif de la Plateforme pour la défense des Intérêts de Bignona et qui a été sanctionnée par la remise d’un mémorandum à l’autorité préfectorale

testimg1

C’est une foule dense qui a ainsi marché pacifiquement le samedi dernier à travers le bitume communal de Bignona. A la tête de ce cortège des jeunes, des femmes, des acteurs de la société civile, des personnalités politiques, des acteurs du secteur de la santé, etc. « Ensemble pour des soins de qualité dans le département de Bignona » ; « Bignona exige un Hôpital de niveau II » ; « Stop aux évacuations sur Ziguinchor » ; « Ouverture sans délai d’un bloc opératoire à Bignona », etc. ; Tels étaient les slogans qu’on pouvait lire sur les pancartes brandies par ces derniers et qui constituaient le symbole de leurs revendications. C’est dire que tous étaient donc mobilisés pour exiger des autorités étatiques  l’érection du centre de santé de Bignona en Hôpital de Niveau II pour une meilleure prise en charge des malades du département. Une colère des populations qui était bien réelle et qui fait suite aux nombreuses difficultés rencontrées par les autorités sanitaires dans le cadre de la prise en charge des nombreuses victimes de l’accident survenu à Badiouré le 17 aout dernier et qui a occasionné pour l’heure six (06) morts et plusieurs blessés graves. Des blessés dont certains furent évacués au niveau des structures sanitaires de Ziguinchor et à Dakar faute d’équipements adéquats au niveau du bloc opératoire et d’un personnel qualifié.

« Le bloc opératoire du Centre de Santé de Bignona que l’Etat a réalisé à cout de milliards pour son équipement reste toujours non fonctionnel comme cela a été le cas avec les premiers équipements qui se sont détériorés pour être encore changé à coup de milliards en 2017 » peut-on d’ailleurs lire dans le mémorandum de la Plateforme pour la Défense des Intérêts de Bignona transmis à l’autorité préfectorale au terme de cette procession. Une association qui a, du coup, réitérer dans cette correspondance adressée au président de la république son ardent besoin  d‘ériger le Centre de santé de Bignona en hôpital de niveau II. Une exigence qui se justifie par le fait, selon les initiateurs, que ce département qui compte 19 communes, 4 arrondissements et 310 villages pour une population de 325.408 habitants (en 2002) compte trois districts sanitaires ; notamment ceux de Diouloulou, Thionck-Essyl et surtout de Bignona qui accueille, notent-ils,  pratiquement tous les malades du département avant leur évacuation sur Ziguinchor. C’est pourquoi ces populations exigent  l’équipement du district sanitaire et son érection en Hôpital de type II. En outre elles réclament, en autre autres, la finition de l’équipement du bloc opératoire, sa dotation en personnel de santé qualifié, l’augmentation de la capacité d’accueil, de la salle de réanimation, une 3 banque de sang, le renforcement du laboratoire et de son équipement pour une prise en charge correcte des urgences, 24h/24. Des exigences portées à l’endroit du président de la république par le biais du préfet du département de Bignona. Voici la lecture du Mémorandum!

L’autorité préfectorale qui après avoir salué et félicité les populations qui ont marché, dit-il, dans le calme et la sérénité a indiqué que les autorités supérieures comprennent déjà leurs préoccupations portées à leur attention. En atteste la mission technique envoyée, soutient-il, par le ministre de la santé au niveau du centre de santé de Bignona pour s’imprégner de la situation globale de ladite structure afin que des mesures adéquates soient prises. Le préfet qui a promis à cet effet de transmettre à qui de droit tous les problèmes évoqués dans le mémorandum afin que des solutions idoines soient trouvées pour de meilleurs soins de santé de qualité au profit des populations.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-08-26 20:53:51
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 852
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)