• Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC
  • Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC
  • Boutoupa Camaracounda/Finale Zone 6 : La marraine Assome Aminata Diatta mise, la jeunesse gagne
  • Bignona/Thiobon : Eridian étale ses difficultés
  • BRUNO, MON FRERE ! Un Hommage de Pascal Kotimagne Manga

Ziguinchor : Un taxi finit sa course dans un caniveau à ciel ouvert

Scoopsdeziguinchor.Com : Un taxi jeune et noir immatriculé à Ziguinchor a fini sa course, jeudi en fin de matinée, dans un caniveau à ciel ouvert. L’accident a eu lieu au quartier Boucotte centre, précisément du côté sud du marché Saint-Maur-des-Fossés. Il y a eu plus de peur que de mal.
testimg1

Aussi insolite qu’il puisse être, l’accident n’a heureusement pas fait de mort d’homme. Au contraire. Le conducteur s‘en est plutôt sorti indemne. En clair, rien de casser !

Selon les témoins trouvés sur place, la catastrophe a été évitée de justesse. Car à peine venait-il de « déposer » ses clients non loin du lieu de l’accident, que le conducteur du taxi vraisemblablement « sans frein », fit une « fausse manœuvre » avant de se retrouver quasi-spontanément dans le canal.

Ce canal, parlons-en, semble maudit par on ne sait qui. En effet, il y a seulement moins de deux mois, un car de transport en commun y avait également fini sa course presque dans les mêmes conditions et à la même place. Il y eu également plus de peur que de mal.

Si les superstitieux en font état, il n’en demeure pas moins qu’il faut attirer l’attention des autorités sur deux faits : la circulation des véhicules de transport en commun dont les segments sont défectueux et la subsistance de canaux à ciel ouvert dans la commune.

Tous les deux constituent des dangers permanents menaçant directement les populations qui n’ont pas encore fini de se départir du psychodrame que leur ont infligé vingt-huit années de conflit social ayant happé des proches se comptant par dizaines.

Et s’il est vrai que l’insécurité zéro ne saurait exister dans une région aussi déshéritée que celle de Ziguinchor, à commencer par la Ville Verte, il reste tout aussi exact qu’avec un petit effort supplémentaire des autorités préfectorales et municipales, les populations seraient sauvées des conséquences de certaines maladresses existentielles.

Auteur: Mohamed FAMA
Date de publication: 2010-07-09 06:08:01
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 8 sur 8

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)