• Bignona/Djignaky : La paix, un acquis de taille !
  • Bignona/Djignaky : Le conseil municipal dégage 3,5 millions FCFA pour la communauté éducative
  • Bignona/Parrainages : La majorité présidentielle élargie à 70,70% de ses objectifs
  • Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC
  • Ziguinchor/Atelier de restitution et de validation des consultations publiques : Pour mieux articuler les préoccupations des populations et des OSC

ZIGUINCHOR : Les larmes de Fanta Diaité, épouse de Daouda Manga, disparu puis retrouvé mort suite au carnage de Boffa Bayot ayant fait 14 morts. [mise à jour]

Scoopsdeziguinchor.COM : Après le carnage que des hommes armés ont perpétré samedi 6 janvier dernier dans la forêt classée du Bayot Est, non loin de Boffa Bayot, faisant 14 morts et au moins 8 blessés graves, un homme répondant au nom de Daouda Manga est porté disparu.

testimg1

Il s’agit de Daouda Manga, né le 26 Avril 1964 à Sibicouroto, dans le Djibabouya, région de Sédhiou. Daouda Manga, vigile de son état, a l’habitude depuis 6 mois maintenant, de se rendre dans cette forêt classée pour chercher du bois mort destiné à la cuisine de sa femme Fanta Diété.

Le samedi 6 janvier 2018, raconte sa femme en sanglots entraînant les autres membres de leur famille présents sur place, « il est revenu du travail tôt le matin, a pris son vélo en me disant qu’il allait chercher du bois, et depuis, rien ni personne ! ».

Selon son frère Mamadou Manga, « arrivé au poste de contrôle de Bourofaye Baïnouck, il a déposé comme d’habitude, sa carte nationale d’identité et il est entré dans la forêt. D’habitude, il n’y passait que 30 minutes avant de ressortir chargeant ses fagots de bois morts sur son vélo. Il reprenait tranquillement sa carte d’identité et rentrait à la maison. »

Mais ce jour-là, poursuit Mamadou Manga, « il était resté trop longtemps, c’est ainsi que les militaires nous ont appelés vers 11 h pour nous dire qu’il s’était passé quelque chose dans la forêt et que d’ailleurs eux avaient entendu des coups de feu dans la même direction ; et puis vers 17 h, ils nous ont rappelé pour nous demander d’aller le chercher dans les hôpitaux en nous annonçant le carnage. Nous avons fait le tour de l’ensemble des hôpitaux de Ziguinchor et l’ensemble des morgues réquisitionnées après le massacre, nous n’avons rien vu le concernant ».

Daouda Manga est père de 4 enfants dont un adoptif, deux jumelles et un bébé de trois mois. Ces parents sont dans le désarroi. Ils demandent aux autorités sécuritaires et administratives de « tout faire pour qu’ils retrouvent (leur) parent mort ou vif ».

Daouda Manga a finalement été retrouvé mort dans la forêt classée où le carnage a eu lieu. Il a été enterré à Toubacouda.

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2018-01-10 09:24:44
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 741 à 748 sur 748
Premier Précédent

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)